Que diriez-vous d’une émission filmée et enregistrée en studio où une sélection fine de rappeurs et de rappeuses se rencontrent autour de la discipline du Freestyle ? C’est le nouveau pari du Studio Madera : Madera Studio – Freestyle Session #1. Pour cette première, quatre rappeurs se sont prêtés au jeu : Ayelya, Moucham, Navy et Seven. Kosmic s’est associé au projet et attention… ça promet d’être du lourd. 

En France, le Rap entre dans une nouvelle ère. Hyper-prolixité, Beatmakers plus nombreux que jamais, de multiples artistes débarquent sur la toile avec toujours plus d’ingéniosité. Le Rap fait peau neuve. Pourtant, fidèle aux règles et fondements du genre remontant aux années 80 aux US, la technique du freestyle persiste. Alliant spontanéité, poésie et jeu, c’est un art à part entière : l’art de l’improvisation. C’est à cette technique que Florian et Robin, fondateurs du studio Madera ont souhaité rendre hommage au sein de leurs locaux, avec un nouveau concept : Madera Studio – Freestyle Session #1. Un format d’émission de 10 minutes durant lesquelles une sélection de quatre rappeurs français “faiseurs de groove, faiseurs de rimes” se rencontrent autour de cette discipline.

Madera : Un studio qui n’en est pas à son premier coup d’essai.

Ces deux-là, sont avant tout des amoureux et passionnés de musique. Ils ont déjà à leur actif de nombreux évènements organisés comme un studio d’enregistrement mobile, la location de La Marquise ou même du Ninkasi Kao afin de créer des temps musicaux. Après la création du Studio Madera en Octobre 2018, ou plusieurs artistes ont déjà enregistré comme Thaïs Lona, Supa Dupa ou même Shelter. Ce duo avide de nouveautés, souhaitait cette fois-ci quelque chose de plus concret, de plus abouti. C’est un matin à l’heure du café que Robin fit par de son idée à son binôme. Un rassemblement familial. Un projet au sein de leur studio d’enregistrement alliant rencontre et partage et ayant pour but de valoriser les artistes, les rappeurs ainsi que les structures qui accompagnent cette initiative. Ils veulent une collaboration, une association où chacun est mis en lumière.

Pour ce faire, ils s’entourent d’une grosse équipe lyonnaise : LEGROSTASDEZIK, média culturel axé sur les musiques urbaines, Netfreaks et Corentin Coirault à l’image, Hacienda Labs pour le matériel sonore et Kosmic pour couvrir l’événement.

Un choix de maître en matière de flow

Pour cette grande première, les deux acolytes ont invité quatre rappeurs :

Navy, est l’auteur de l’EP “Trace” produit par Nu-Tone, dont on adore le titre “Cette vie-là”.   Sa vidéo en session live “Blempro” ne laisse personne indifférent. Entre Trap, old school et jazz, il est également vainqueur du Buzz Booster Rhône-Alpes

Il y a aussi Moucham : une “dégaine de tueur à gage des années 60-70” , habituellement accompagné de son partenaire Gee Saauce, pour qui 2019 aura été une belle année. Fraîchement signé sur le Label PLMP, un deuxième EP777 paru en Mars, un troisième OVYVAE sorti en Août avec le clip “4h20au son marqué par l’autotune. Ils ne relâchent pas leurs efforts et nous préparent déjà un nouvel opus pour l’année 2020. Moucham et Gee Saauce, une affaire à suivre de près. 

Notre troisième rappeur, c’est Seven. Multi casquettes, il réalise et auto-produit ses propres clips comme Regarde Moi. Ils s’inscrit dans une mouvance cloud-rap et éléctronique avec son 5 titresJe Veux”. Il travaille actuellement avec Johan Putet de Octavio Mai et Loo&Placido pour une suite qui semble prometteuse.

On termine cette selecta avec la rappeuse Ayelya. Un CV lourd : Funkable, Supa Dupa, choriste pour Youssoupha, invitée au Mouv Live Show, cette chanteuse-rappeuse confirmée ne cesse de nous surprendre. Elle débarque en Mars 2020 avec son EP NotaBene. Une poésie subtilement mise en musique par Clyde Rabatel. Entre R’n’B, Trap ou même afro, la rédaction a un coup de coeur pour le morceau et clip “Tout Est Permis”. 

Mais Florian et Robin ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Outre les rappeurs, Ils invitent des musiciens qui transpirent cette musique. Clyde Rabatel aux claviers et aux prods, accompagné d’une rythmique “hard” composée d’Hugo Crost à la MPC et de Noé Berne à la basse. Cerise sur le gâteau, le tout est présenté par notre véritable bible des musiques urbaines : Alpha du GROSTASDEZIK.

Clap de début.

C’est dans une ambiance bon enfant, aux odeurs de verte et de houblons, qu’amis et professionnels figent l’instant du live. Alpha en maître de cérémonie (et sa voix reconnaissable entre mille) nous présente chaque passage qui s’enchaîne. Le principe : une instru et un 16 (un texte sur 16 mesures) ou plus. Un à un les rappeurs posent leurs textes sur les instrumentaux joués en live. Une mise à nu pour ces artistes autour de cet exercice périlleux. Quatre participants, quatre univers et quatre flows singuliers : ça groove et provoque immédiatement un cassage de nuque. Un moment suspendu dans la cambrousse ou notre public bouge la tête sur le beat. Sous “l’œil écoute” du studio et caméras, la soirée se terminera en jam session ou la délicate fumée et les rires s’invitent de plus en plus à l’ambiance générale. 

Madera Studio – Freestyle Session #1 : On y était ! À vous de découvrir ces talentueux rappeurs, musiciens, animateur, cadreurs, monteur ainsi que la partie son et mixage réalisée par Florian et Robin. Un travail titanesque. Un résultat qui ne laisse pas en reste. Le début d’un long récit.  

To Be Continued…