Nous avions rencontré les membres de Bear’s Towers lors de leur passage au Ninkasi Guillotière. Cette dernière date à Lyon clôturait la tournée de leur second album “Kyma” avant d’ouvrir celle de leur prochain EP “PRISM”. Vendredi dernier, ils partageaient le clip d’un des morceaux à venir : « Silent Birds ». Alors en attendant d’écouter ce futur 4 titres, on fait les présentations !

La naissance de Bear’s Towers : « Et tiens, si on jouait ensemble ? »

Leur histoire, celle d’Aurélien, Nathan, Olivier et Tommy, ne date pas d’hier et s’est construite bien avant de trouver un nom de groupe : sur les bancs de l’école. “On se connait depuis très longtemps. Olivier, mon frère (Nathan) et moi, étions au même collège. On traînait au Skate Park, on a rencontré Aurélien” se souvient Tommy.

S’ils composent parfois ensemble, ils jouent chacun dans des groupes sans même penser à créer le leur. Et puis un jour, l’idée est lancée. C’est la naissance de Bear’s Towers et des premières chansons et ils s’élancent vers leurs premiers concerts et leurs premières scènes.

Cette longue amitié crée une émulsion collective qui se retrouve dans la composition même des morceaux puisqu’ils sont écrits à 8 mains : quatre personnalités, mais une identité unique de laquelle découle une universalité des thèmes et des émotions évoqués. “On n’a jamais travaillé notre alchimie” confie Nathan. Une spontanéité sincère qui fait la force du groupe et un véritable jouer-ensemble qui se retrouve sur scène.
En 2016, ils frappent à la porte du label indépendant Single Bel et enregistrent, au pied du Mont-Blanc, “Never Alone” , leur premier album.

Invitation au voyage : « Never alone » et « Kyma »

« Never Alone » distille une folk aux envolées sauvages et incite au voyage en van à l’image de The Lumineers et Mumford and sons, sources d’inspiration pour le groupe à cette époque. Sur ce premier album, la guitare électrique est très peu présente mais on se laisse porter par des instruments de musiques traditionnelles comme des violons irlandais ou des tambours. Ils donnent à ce premier album le goût des grandes traversées et des feux de bois, nous plongeant dans une contemplation mélancolique.
Leur deuxième album « Kyma » est sorti en 2018. On est pris dans une alternance entre des propositions rythmées et énergiques, comme la très belle onde rock and roll « Midnight Girl« , et un retour à la douce mélancolie comme sur « And Now » .
« Kyma » qui signifie « vague » en grec ancien est un album à l’image d’une traversée en mer : une transition entre deux esthétiques.

Bear’s Towers

« PRISM » aux rayons X

Ce nouvel EP est plus introspectif et se recentre un peu sur soi.  Dans une veine plus pop-rock, avec des accents électro, “PRISM” propose des rythmiques plus rapides et plus saccadées. La voix d’Aurélien, une voix qui déraille, écorchée et voilée, est plus assurée. Ses aigus et ses graves se dévoilent sur une large palette et s’enchaînent avec une époustouflante aisance. Le groupe s’affirme par les textes mais aussi par le fait que les instruments prennent plus de place individuellement sans briser l’unité des compositions. 

De cet EP, Bear’s Towers dévoile un premier single Silent Birds” accompagné d’un clip réalisé par Blue Hats. Choisi comme hymne, ce morceau est le reflet du message de l’album : l’acceptation et la libération des émotions. Le clip s’ouvre sur le plan resserré d’un enfant concentré à dessiner un oiseau à la craie sur le sol de sa cour de récréation. Puis on le voit, silencieux et décalé, presque absent, au beau milieu d’une classe agitée où volent des avions en papier coloré, où il dessine toujours. Le dessin de cet oiseau prend finalement vie sous l’aiguille d’une machine à coudre et devient un costume. Ce vêtement, dans lequel on se glisse face au reste du monde, n’est qu’une invitation, à peine déguisée, à ne pas se conformer et à prendre son envol. C’est au sommet d’une colline que se termine le clip de Silent Birds”. Toujours présente dans l’univers de Bear’s Towers, la nature sert ici de métaphore, de cadre et d’écrin à l’expression des sentiments.

« Silent Birds » – BEAR’S TOWERS

Après avoir rencontré un franc succès avec leur deuxième album “Kyma”, les quatre compères de Bear’s Towers nous réservent encore quelques belles surprises ! En attendant de les retrouver sur scène pour découvrir les titres qui vont peupler leur nouvel EP “PRISM”, on te laisse profiter de la douceur des images de “Silent Birds” !