« VELD » : Ubikar s’exorcise dans un troisième opus

Tu connais la ténacité légendaire de la Kosmic Team à te servir sur un plateau ses découvertes. Et bien, cette règle ne connaît pas d’exception. Aujourd’hui, nous te donnons des nouvelles d’Ubikar, un groupe de rock électronique lyonnais !

Voici maintenant une décennie que trois jeunes amis originaires de l’Ardèche se sont lancés dans un projet ambitieux : Ubikar. A la croisée du stoner, du post-rock et de l’ambient (sans oublier un soupçon de dub), nos trois compères ont affirmé leur style et leurs convictions au fur et à mesure de leurs albums.
Tumulte de Blanc”, sorti en 2012, était la première pierre posée par Ubikar vers son ascension. L’ambiance est déjà là : un soupçon de noirceur, de bons riffs de guitare et une pincée de machineries et autres effets planants. C’était sans compter sur leur envol, en 2016 avec “Altitude.Zero”. Leur patte s’affirme, leur style mûrit avec un léger ajout : les feat font leur apparition avec, à cette occasion, Ben Sharpa qui vient ajouter une légère touche rap.
C’est donc avec impatience que nous attendons “VELD”, leur troisième album autoproduit. Veld est un mot tout sauf anodin : issu du néerlandais, il désigne les étendues semi-désertiques et inhospitalières de l’Afrique du Sud. Le groupe y voit “la métaphore d’un espace propice à la confrontation à soi” et donc un lieu approprié pour “expulser ses démons, vaincre le doute, se construire, devenir meilleur”.


Pour nous faire patienter avant la sortie de ce futur bijou, Ubikar a mis en images l’un des 9 titres : “Control”.
On y découvre la collaboration avec Seulll et plus particulièrement Sylvain Ferley qui a posé sa voix sur ce titre. Le clip reste dans la lignée esthétique des précédents (“Planet Bukowski” et “Totem feat Scampi”) : une atmosphère sombre, une image en noir et blanc avec quelques touches de couleurs savamment choisies et un propos affirmé. Le clip reprend le principe d’une performance d’Olivier de Sagazan (“Transfiguration”) où des personnages couverts d’argile et positionnés face caméra, se transforment en entités monstrueuses. En filigrane, dans les flashs colorés, apparaissent des corps nus. L’atmosphère qui s’en dégage est à la fois virulente et dangereuse.

Si le clip nous donne un aperçu de l’univers qui se cache dans “VELD”, on s’attend donc à retrouver sur cet album qui sort le 25 Mai, leur rock hybride et planant, leurs samples et leur touche dub, quelques feats forts à-propos et une esthétique toujours plus poussée. Pas de doutes, Ubikar est de retour et nous comptons bien nous joindre à eux lors de leur Release Party ce 24 Mai au Marché Gare en compagnie de Moodie Black !

 

Maddy Lefrançois

Retrouvez Ubikar sur leur site, Facebook & Youtube

Marché Gare : 34, rue Casimir Périer, Lyon 2

No Comments

Post a Comment

+ 26 = 35