Urban Art Jungle #3 Jour 1 : de la voyance, des graffs et de la musique tropicale

Nous sommes le 1er Septembre, il fait gris, tu es retourné au travail avec la motivation d’un croque-mort de jour de la Toussaint. Tu retrouves la machine à café sans touillettes, les supérieures hiérarchiques en costume Kiabi mal taillés et les anecdotes de vacances pénibles des collègues dont tu avais été si heureux d’oublier l’existence. Dans cet océan d’embarras, il te reste une dernière carte à jouer : l’Urban Art Jungle #3. Organisée par Superposition, la 3ème édition de ce festival sera ton phare dans la tempête qu’est cette rentrée venue bien trop tôt. Tu t’apprêtes donc à retrouver la forme pour la dernière fois de l’été autour de la création lyonnaise sous toutes ses formes… Et Dieu seul sait tout ce que cela comprend !


De la poterie à la prophétie en passant par le graffiti


En arrivant au Croiseur, tu ne savais pas vraiment à quoi t’attendre. Dès l’arrivée, un FoodTruck répondant au nom de “Rolling Cantine” t’accueille : sa particularité ? Tous les burgers portent le nom d’une musique des Rolling Stones ! La connexion est parfaite, tu pars donc sur un doux “Brown Sugar”, avec ses oignons caramélisés, son tendre gruyère et ses sympathiques champignons. Tu te munis également d’une bière, retrouves la Kosmic Boss Inès, en pleine mission photo de l’événement et part à la découverte du Croiseur.

Dans le jardin du fond, c’est l’heure de l’initiation à la céramique. Une professeure de “l’Atelier du Bélier” apprend à quelques jeunes gens comment faire une petite poterie… Tu as l’impression d’être reparti dans le passé avec la Dolorean pour revivre tes cours d’Arts Plastique en 2003 ! Les élèves ont l’air de bien se marrer. A quelques mètres de ces futurs potiers, les graffeurs se mettent au travail pour embellir l’endroit. Tu montes ensuite à l’étage pour voir le village des créateurs. De beaux objets sont à vendre : fringues, bijoux, bibelots. Ce qui retiendra ton attention, en tant que skateur vétéran, c’est le stand de Secoa Longboard, en association avec le Cri du Kangourou. Même si le longboard n’est pas ton truc, tu apprécies ces planches fabriquées en France par une marque lyonnaise. Cela te donne envie d’en prendre une, de monter au sommet de la Croix Rousse et de dévaler les pentes jusqu’aux Terreaux à toute vitesse ! Selon le prospectus, un espace pour la voyance à été mis en place : tel Harry Potter, tu es curieux de connaître la prophétie qui te concerne…

Tu te rends avec Inès dans la mezzanine pour aller voir la voyante Isabelle Borgo : elle nous en dira certainement beaucoup sur l’avenir de Kosmic ! Durant l’attente, tu rencontres l’audacieuse Marion Derouvroy, la fondatrice de Trafalgar Magazine ainsi qu’Elodie Parmentier  fondatrice des Nuits Noires ( #festivaldetouteslesrencontres ). Après une discussion stressante sur l’importance de connaître son avenir, tu es appelé par une petite fille en robe de sorcière… Franchement, tu y vas sans jugement, tu n’y crois pas trop mais en même temps, tu n’es pas fermé d’esprit (oui, ça t’arrive même de lire l’horoscope dans le torchon gratuit du métro). Vêtue de la robe de Gryffondor, la fille d’Isabelle t’accueille pour t’emmener à la table où sa maman te présentera ton destin. Regard profond, sourire bienveillant, cheveux noir de jais, la voyante te fais tirer 12 cartes et les analyse devant toi. Elle te parle de ta vie, de tes amours, de ton boulot avec une intéressante sagesse. Après une vingtaine de minutes, tu sors de son espace assez pensif, méditant sur ce qu’elle t’a dit. En remerciement, tu lui offres un verre en étant agréablement surpris par cette séance ! Qui sait, bientôt tu essayeras peut être le yoga ou manger gluten free ! Il est maintenant temps de sortir de Poudlard, de reprendre une bière et de partir dans la musique !


Chill Electro des Tropiques


Tu retrouves tes potes, Inès et Jeanne (fraîchement arrivée), il est grand temps d’aller écouter le son que Superposition a programmé ce soir. En allant te servir une seconde bière de qualité supérieure, tu pars voir Erevan mixer dans la salle principale, à l’intérieur du Croiseur. Queue de cheval et clope à la main, il prend le contrôle du son pour faire décoller le public. On retrouve des sons électro très clairs dans son mix. Son univers musicale est très 80’s avec les côtés Balearic et tribal qui rendent bien en live. La déco de la salle souligne ce sentiment : les trois écrans triangulaires au-dessus du DJ sont envoûtants avec toutes les formes psychédéliques qui sont diffusés. Tu planes bien devant ce set, c’est agréable en fin de semaine de redescendre du stress que t’as procuré Gisèle de la compta.

En passant à l’autre scène, tu reprends du houblon avec les Kosmic Girlz. Il est temps d’aller voir le set de Perrine ! Cette pianiste de formation, mixe sur la scène extérieure du Croiseur. Tu as déjà eu l’occasion de la voir au Terminal il y a quelques lunes de cela. Tu lui avais d’ailleurs reconnu ces sonorités tournées vers l’acid electro. Ce soir, ce sera une house calme et reposante. En observant la scène, tu constates qu’elle est plutôt drôle : composée entièrement de tapis, tu as l’impression d’être dans un souk. Danser en plein milieu de toutes ces carpettes est une expérience étrange après quelques verres. Tu t’imagines négociant en Orient, affublé d’un turban mauve, éclaté à l’opium et aux épices en écoutant la house calme de Perrine.

Après ce voyage étrange entre les moquettes du dancefloor, tu retournes dans la salle principale pour voir Baptiste Pinsard aka Tushen Raï, dont on t’en a dit le plus grand bien. Ces derniers temps, cet artiste a explosé à Lyon : il anime entre autres l’émission “Ride the Rhythm” sur Nova Lyon avec son pote Cornelius Doctor. Ce soir, il propose une électro assez colorée, avec un côté tribal et tropical qui n’est pas sans rappeler la musique qu’Erevan a produit plus tôt dans la soirée. Tous les effets de son te font bien marrer : des cris indiens ou de jivaros amazoniens se mêlent à la mélodie qui s’alourdit pour laisser progressivement place à une techno plus percutante. Celle-ci reste évidemment exotique, avec des sonorités orientales qui viennent s’ajouter au tout. Rafraîchissant et cassant les codes traditionnels, son set est un vrai voyage musical. Le gars te fait définitivement oublier cette putain de rentrée ! Bien vu Baptiste. 


Epilogue


Superposition a assuré ce soir ! Tu étais crevé de ta semaine de rentrée et tu ressors remontée à bloc pour l’année à venir ! Les animations t’ont fait réfléchir, t’ont bien fait marrer et la musique t’a transportée. A cette heure tardive de la nuit, tu songes à ouvrir un cabinet de voyance basé sur l’Astrologie (que tu baptiseras évidemment KOSMIC) ou bien devenir un potier de renom. Tu as déjà hâte de revenir demain avec les Kosmic Girlz pour apprendre à graffer tel un thug du Bronx !


Vladimir Colovray
© crédit photos : DUPS & Miss Den’ki


Superposition : leur page Facebook ici
Leur site internet ici


Le Croiseur : 4 Rue Croix-Barret, 69007 Lyon, France

 

No Comments

Post a Comment

57 − 55 =