Une fois n’est pas coutume, la Kosmic Team revient sur ses pas ! Avec la sortie de son EP “ To Hide ” le 17 Janvier dernier, nous avons voulu raccrocher les wagons avec Paillette, la jeune et brillante artiste stéphanoise. Un peu plus d’un an après notre rencontre, son projet a pris forme, ses rêves grandissent et sa musique nous ensorcelle plus que jamais.


Des collaborations fructueuses


Souvenez-vous, elle nous avait fait vibrer avec l’EP “ hello/goodbye ” : une ode aux relations amoureuses, qui en retraçaient la naissance, la vie et la fin. Nous avions pu découvrir à travers ce premier jet sa voix douce et puissante et ses paroles justes et profondes. “ C’est plus une maquette qu’un vrai EP ” nous avoue-t-elle. “ Je l’ai enregistré dans ma chambre avec mes capacités. Il y a 
les idées que je voulais y mettre mais sans que ce soit très subtil. ” Mais cette fois-ci, pas de homemade au menu puisqu’après avoir remporté le tremplin Nos Talents sur Scène, Paillette collabore aujourd’hui avec Le Fil de Saint-Etienne (42). En plus de l’accompagner artistiquement, la salle de concert lui a permis d’enregistrer son EP cet été. “ Ce coup-ci, c’est dans un vrai studio, avec un ingénieur du son qui a fait des propositions sur mes idées ” raconte-t-elle. “ Les effets sont plus subtils et créent une vraie atmosphère. ”

Question atmosphère, croyez-nous, Paillette sait faire. Mais elle n’accomplit pas tout cela toute seule puisqu’il y a déjà plus d’un an, le talent de notre jeune artiste rencontrait ceux d’AUUNA. Quand on lui demande, Paillette s’explique : “ Ils sont eux aussi de Saint-Etienne et ils étaient les petits nouveaux dans le paysage vidéo à ce moment-là.” C’est donc sans hésiter qu’elle a fait appel à eux pour réaliser son premier clip annonçant son nouvel EP. “ Quand j’ai écrit mes chansons, celle sur laquelle je voyais des images, c’était “ Goldfish. “ Je voulais des plans sous l’eau et cette ambiance mélancolique autour de la solitude. L’équipe m’a proposée un scénario et je l’ai accepté. 


Plonger son regard dans l’abîme


“ Je suis très inspirée par le monde aquatique ” nous éclaire-t-elle. “ Dans “ Abyss ” et “ Goldfish “ on
 retrouve un peu tout cet univers là : le chant des sirènes, la folie des profondeurs…” Paillette nous plonge indubitablement dans son univers aussi bien grâce à sa voix hypnotique qu’à l’esthétique de ce clip aux allures de court-métrage. L’histoire, conçue en deux temps, témoigne de la solitude d’une jeune fille alors même que sa famille l’entoure. Puis s’invite l’onirique, l’échappatoire sous la forme d’un poisson rouge dans son bocal. Nous sommes alors immergés dans la vision de cette jeune fille qui s’imagine plongeant dans les abîmes, dans un sursaut de liberté avant de devoir reprendre pied avec la réalité. Mais l’aquatique et la solitude ne sont pas ses seules inspirations, loin de là. Sous les paillettes, il y a Marie et son rapport au corps qu’elle exprime dans “ Go Away ” : “ J’ai des douleurs chroniques depuis deux ans. Je voulais parler de ces maux-là, de comment je les intériorise, comment je me bats un peu avec. ”  Elle finit en nous disant : “ Ce sont six mois de ma vie qui ont été compilés dans cet EP ! ”

Et lorsqu’on lui parle d’avenir, elle imagine : “ J’aimerais bien un quatuor à cordes, un xylophone, une harpe… Dans ma tête c’est super beau en tout cas. (rires) Mais pour le moment, je vais rester seule sur scène. ” Alors afin de pouvoir naviguer au milieu des paillettes d’écumes avec elle et d’avoir la chance de découvrir ses nouvelles chansons sur scène, rendez-vous le 25 Janvier au Rita-Plage à Villeurbanne ou encore le 26 Janvier au Fil de Saint-Etienne.

Maddy Lefrançois

© Crédits photos : Anne-Laure Etienne

Sa page Facebook ici
Sa chaîne Youtube


Le Fil : 20 Boulevard Thiers, 42000 Saint-Étienne
Rita-Plage : 68 cours Tolstoï, 69100 Villeurbanne