Terrenoire : Pop sombre et jolis Mots

Quelques mois seulement après le lancement de leur projet, les deux frangins à la capillarité exceptionnelle sortent leur premier EP. Entre pop sombre et jolis mots, le premier essai de Terrenoire est à la hauteur de leur belle ascension.

De l’art de manier les images, les deux frères s’affairent à créer un univers visuel et musical qui leur est propre. Basé sur la narration, ce disque est avant tout le premier chapitre de leur histoire. Véritable récit en hommage à leur contrée, c’est aussi un voyage vers leur eldorado poétique, le Black Paradiso.

Tu me feras vivre un enfer et un paradis “. Vraie définition de la passion selon Terrenoire. On retrouve cette sensation plaisante au fur et à mesure des titres. Oui ce disque parle d’amour… sous toutes ses formes. Frénésie avec “Le Silence”, où chaque mot est catapulté au plus profond de notre sensibilité. Chagrin d’amour et désillusion pour “Je Bois tout seul” et “Le Coeur en Latex” qui font office de manifeste à l’(ex) amoureuse.  “La Pianiste” est quand à lui un morceau aux accents plus légers. Toujours aussi touchant on y voit s’entremêler métaphores et doux mots. Enfin, “La nuit des parachutes”, un refrain percutant entre polyamours et risques à prendre pour clore cette belle aventure.

L’affection fraternelle n’est pas en reste et se ressent dans chaque note jouée, dans chaque verbe susurré au creux de l’oreille. C’est cette spontanéité et ce naturel avec lesquels Théo et Raphaël interprètent ces paroles qui font que l’on s’attache pour longtemps à ce duo. On leur souhaite cet eldorado…


Samuel FERREIRA

Terrenoire : Facebook / Instagram / YouTube
« Terrenoire » disponible sur  Deezer / Spotify

© Photo Cover : Zoé Joubert

No Comments

Post a Comment

75 − = 73