C’est dans une Tannerie (Bourg-en-Bresse) à moitié pleine (ou à moitié vide, tout dépend du stade auquel votre dépression hivernale se situe) que s’est tenue l’une des auditions régionales des iNouïs du Printemps de Bourges. Chaque projet a 30 minutes pour faire ses preuves et prétendre au graal suprême, jouer à Bourges en avril prochain… On y était et on vous y relate la prestation de nos 4 artistes locaux : Martin Luminet, Zed Yun Pavarotti, Ganache et Korto.

Martin Luminet – © Adeline Fievet

Tout démarre avec ce mauvais garçon Martin Luminet. Sous ses airs de crooner moderne, le jeune trentenaire chante l’amour déchu avec la finesse des mots et des maux qui le caractérise. En duo avec Fred Bassier (ex Fake Oddity) il propose une pop moderne entre Fauve et Etienne Daho. Même s’il vit désormais à Paris, il nous explique que c’est ici qu’il avait envie de postuler aux iNouïs : “J’avais envie de monter ce projet avec les partenaires lyonnais. J’avais envie de valoriser les gens qui m’ont aidé comme la MJC Léo Ferré, le Marché Gare, toute l’équipe de Lyon qui aide les artistes à s’en sortir “. Martin voit avant tout les iNouïs comme un moyen de dévoiler au grand jour son projet : “ c’est avec les iNouïs qu’on sort du bois, on ne peut plus se cacher en faisant semblant que l’on prépare quelque chose “. Depuis un an et demi, il fait de la musique de films d’amour raté et ne s’en cache pas auprès du public  “ Si vous êtes venus pour danser et vous amuser, ce n’est pas ici “ lance-t-il avec ce cynisme si délicieux.

Martin Luminet – © Adeline Fievet

30 minutes, ça passe vite alors enchaînons avec Zed Yun Pavarotti. Clope au bec dès son entrée sur scène il nous enchante tout de suite par sa nonchalance plutôt sexy… Accompagné par “son frérot” aux machines, le jeune rappeur stéphanois montre qu’il est habitué de l’exercice. Même si son rapport au public est un peu distant, cela correspond parfaitement à ce personnage un peu lunaire et perché. Zed Yun a un rap saisissant, une diction particulière, quelque chose de magnétique. Mention spéciale à “Jeans à Fleurs” qui fédère les foules par sa rythmique qui rappelle celle des vieilles locomotives.

Zed Yun Pavarotti – © Adeline Fievet

Un nouveau duo avec les psych-popeux de Ganache. Le jeune projet compte bien marquer de leur empreinte cette soirée éclectique. Juliet et Loïs posent l’ambiance dès les premières secondes avec un harmonica des plus westerniens. Sous des subtilités vocales qui rappellent celles d’Anna Calvi, Juliet fait aussi rugir les ouïes de sa telecaster. Entre les Mojomatics et Black Rebel Motorcycle Club, on se laisse séduire par le son enveloppant des deux lyonnais. On notera les belles envolées lyriques de Loïs et les magnifiques harmonies vocales tout au long du set. Aérien…

Ganache – © Adeline Fievet

On termine avec Korto, les bûcherons venus de Haute-Savoie. Fidèle à lui-même, le trio a retourné la tannerie avec la puissance sonore qui le caractérise. Leur space rock a littéralement réveillé le public resté jusqu’à la fin de ces auditions et ce n’est pas pour nous déplaire. Chopé au vol en sortie de scène, Clément (basse) nous confie “ on s’est dits, on joue 1/2 h donc on fait les débiles et voilà ! “. Ils ont également voulu tester ce set amélioré, d’abord en résidence au Brise Glace puis ici sur “ une vraie bonne scène ”. Ils sont déjà en train d’écrire le prochain album… On a hâte, mais avant ça, une grosse tournée européenne à la Korto se profile pour le printemps… Attention, anecdote du soir, Korto a “ joué entièrement sobre “ et Clément tenait à le préciser…

Korto – © Adeline Fievet

Alors qui sera sélectionné pour le Printemps de Bourges ? C’est un peu la question à 1 million de cette mi février… On le sait on a les meilleurs projets en Rhône-Alpes, mais qu’en a pensé le jury national… On croise les doigts de pied et on pense fort à nos artistes plein de love…

 

Inouïs du Printemps de Bourges : Facebook / Instagram
La Tannerie : 123 place de la Vinaigrerie, Bourg en Bresse

Martin Luminet : Facebook / Instagram
Zed Yun Pavarotti : Facebook / Instagram
Ganache : Facebook / Instagram
Korto : Facebook

Crédit Photos : Adeline Fievet