Lyon est depuis quelques jours sous le signe de l’art urbain. Peinture Fraîche Festival a débarqué à la Halle Debourg avec 68 street-artistes du monde entier. Un événement qui n’est pas sans nous faire penser à nos amis canadiens et leur festival Mural. Peinture Fraîche est un festival hors normes et Kosmic ne peut qu’accompagner cette mise en valeur de ce style artistique.

Immersion urbaine totale : le street-art sous toutes ses formes.

Lyon reconnecte avec ses racines et laisse place au street-art : un art multiple où s’invite bien évidemment graffitis, pochoirs, live painting, sculptures, expositions et gigantesques fresques pour habiller la Halle Debourg. Un art en mouvement, un art vivant auquel Peinture Fraîche souhaite porter une attention particulière avec l’association du numérique et du street-art. 68 artistes sont venus des quatre coins de la planète pour cet événement unique. Alex Face (Thaïlande), Fin Dac (Irlande), Bordalo II (Portugal), GLeo (Colombie) ou encore Da Cruz (France) nous font l’honneur d’être présents.
Peinture Fraîche c’est également une mise en lumière de nos artistes locaux comme Poter, Quetzilla, Oak Oak, Don Mateo ou encore Wenc. Les artistes arrivent avec une thématique propre à l’événement, un propos fort : le féminisme, l’écologie, la surconsommation ou encore la liberté d’expression.

Un festival riche et novateur

Peinture Fraîche organise tous les jours au sein de la Halle Debourg des ateliers de dessin en 3D, de réalité virtuelle mais aussi autour de la sérigraphie et même des ateliers culinaires à base d’encombrants. Si l’envie de vous exprimer à la bombe vous titille, un mur d’expression se trouve à votre disposition. Des graffeurs initiés aux tatouages sont également sur place pour des sessions Flash Tattoo.
L’art urbain prenant une place de plus en plus grande dans notre société, le festival organise également des conférences autour de la pratique du street-art avec, par exemple, « Res Publica : Des parcours, des visages et des droits » (le 10 Mai à 17h, avec Yves Pascouau et Big Ben entre autres). Mais aussi, Dimanche à 14h, un échange autour des « Arts Urbains : une histoire qui a du mal à s’écrire » (invités Chaima Ben Haj Ali et Jean Faucheur).

Lyon, territoire du street-art

Plusieurs événements hors les murs résonnent au diapason de la Halle : une soirée graffiti au Musée des Confluences, un atelier Paper Cut à l’Épicerie Moderne et même un live painting à l’Atelier Coulouvrant
Côté musique, le festival joue les prolongations et qui mieux que DJ Andria et Maggy Smiss pour enflammer le Ninkasi Gerland investit pour l’occasion ?
Et pour les plus conquis, la fête n’est pas finie puisque jusqu’au 20 Mai tu pourras te balader au Musée de l’Imprimerie et découvrir quelques relicats des fanzines qui ont fait l’histoire du mouvement graffiti.

On l’attendait et Peinture Fraîche l’a fait ! Cet événement a été initié par Le Petit Bulletin et Unagi et pris en charge par Cart’1 et Troi3 pour la direction artistique. Un hommage grandeur nature à cet art urbain que Lyon accueille depuis des années sur ses murs mais avec cette fois-ci un gros coup de frais et de modernité. Le street-art n’a pas fini de vous surprendre et cela jusqu’au 12 mai.

 

 

Halle Debourg – 45-47 avenue Debourg, Lyon 7
La programmation complète par ici !