Paillette : la nouvelle étoile brillante de la scène locale

Amis mélomanes bonsoir ! Pendant que les températures sont sur la déchéance, la rédaction tente de se réchauffer à coup de musique locale prête à nous faire bouillonner les tympans. Dans sa quête mélodieuse, Kosmic est tombé subrepticement sur Paillette. Jeune auteure compositrice/interprète, la jeune artiste nous a fait découvrir impassiblement son univers enchanteur.


Depuis sa tendre enfance, son amour pour la musique brille sous les étoiles d’une lumière étrange et évidente. Et oui ! Paillette, personnage campé par Marie Robert, devient une instrumentiste des l’âge de cinq ans quand elle entre au conservatoire Massenet de Saint Etienne. N’étant pas à son coup d’essai, notre petit bout de femme décide aujourd’hui, du haut de ses 23 berges, de déployer ses ailles et d’ébaucher son propre chemin : « Avant celui-ci, j’ai eu deux projets musicaux » se confie-t-elle, « J’ai fait mes premiers pas sur scène pendant mes années lycée avec « Little M » puis j’ai eu l’occasion de faire un duo, « Peace of mind » avec une violoncelliste : Aude. Ça va faire sept mois maintenant que je suis sur mon premier projet en solo : Paillette ».

De sa voix fluette et délicate, Marie s’inspire de la grâce des grandes artistes contemporaines telles Agnes Obel, Kate Nash ou encore Oh Land, pour élaborer ses compositions. C’est d’ailleurs avec un premier EP home maid, « Hello Goodbye » que notre pimpante chanteuse signe le lancement de Paillette : « A la base c’était une petite série de chansons que j’avais commencé à écrire pour retracer le panel de ma première relation amoureuse. De « bonjour » à « au revoir » justement. L’idée c’était de faire quelque chose de cohérent dans une continuité spécifique avec une ouverture et une fermeture ».

 

marieLumière sur les émotions

 

A travers ses titres authentiques calqués sur sa vie personnelle, elle se livre à coeur ouvert sur des prestations touchantes mêlant sincérité et saveurs romantiques : « Je joue sur l’émotion et ce que je ressens pour le faire ressortir. Je ne suis pas quelqu’un de vraiment très expressif à la base et la musique est un bon moyen pour moi de m’exprimer ». Si elle nous illumine avec son timbre, Paillette offre également ses talents de musicienne expérimentée. A coup d’un piano/voix tressaillant amplifié par des harmonies créées à l’aide d’une pédale d’effet, elle nous transbahute subtilement dans un monde à deux facettes : « J’utilise une petite machine avec deux pédales. Une pour enregistrer des boucles et une autre où je peux ajouter des harmonies à plusieurs voix. C’est une façon pour moi d’étoffer ce que je fais parce que c’est un peu ma schizophrénie qui se révèle la dedans (rires). C’est une manière de faire grandir un peu les choses ». 

Après maintes démarches pour conquérir la scène locale, Paillette n’est pas prête de s’arrêter de briller. En collaboration avec AUUNA* pour ses vidéos, elle traine déjà derrière elle quelques dates aux compteurs et s’apprête à fouler les planche du Kraspek Myzik le premier décembre prochain. Préparez votre sensibilité auditive et laissez vous bercer par la douceur musicale qui s’offre à vous. A défaut de scintiller dans le ciel, Marie est une étoile terrestre qui partage sa musique et compte bien vous faire resplendir de mille feux le temps d’un concert.

 

Aviva Nakache

 

Paillette, sa page Facebook ici
Sa chaîne Soundcloud ici

Kraspex Myzik : 20 Montée Saint-Sébastien, 69001 Lyon
Conservatoire Massenet : 32 Rue des Francs Maçons, 42100 Saint-Étienne

*AUUNA est un studio stéphanois de créations visuelles. Entre créativité et technique, il propose divers supports : de la vidéo, de la photographie, du graphisme et du webdesign.
Leur site internet ici
Leur page Facebook ici

 

Laisser un commentaire

2 + 8 =