Nuit Sonores, Extra Radio Nova au Transbordeur : You Man, épouse moi

C’est parti. La 16ème édition des Nuits Sonores assomme tendrement tout adorateur de musique présent dans la capitale des Gaules. Est-ce pertinent de dire que la rédaction Kosmic est en ébullition pour couvrir la frénésie électronique qui s’abat sur Lugdunum ? Non, c’est une évidence. Avec la douce Aviva et une escorte de potes fous, tu t’es rendus ce vendredi à l’extra gratuit organisé par Radio Nova au Transbordeur pour profiter du son, mais surtout, pour voir You Man (pour leur premier passage à Lyon). SPOILER ALERTE : vous n’avez pas été déçus.


Le Transbordeur, sous le signe de la musique et des belles rencontres


Il est 20h, tu arrives tôt avec tes potes. Normal, la soirée commence tôt et tu ne veut pas rater la rediffusion de l’épisode 549 de Columbo sur TMC à 01h25. Le club est quasiment vide, mais c’est cool, tu es épuisé de l’open air de confluence. Tu vas donc te restaurer en mangeant des frites (trop grasses) avec des brochettes au poulet (trop bonnes) accompagnées d’une bière (trop parfaite). Le soleil se couche, laissant place à un ciel rosé au dessus de ton Transbordeur adoré. Tu aimes ce lieu : t’y a fait ton premier concert avec tes Yeah Babey en 2004 quand tu as vu Pleymo. Depuis tu y es retourné des dizaines de fois : pour toi c’est clairement la meilleure salle de Lyon. Ce soir pour les Nuits Sonores, l’electro sera à l’honneur. Radio Nova a fait appel à des artistes bien prometteurs, dont tes petits champions : You Man.

En sirotant une bière avec Aviva, tu vois une étrange voiture garée dans la cour du transbo… Le coffre ouvert, une boule à facette se fait voir pour laisser la place à un stand… De bande-dessinées ! Deux joyeuses personnes débarquent pour te parler de Monsieur Jean-Louis : un biker cosmique (on l’aime déjà) kidnappé par des extraterrestres en 1982 pour mieux revenir sur terre en 2017, et tout ça, pour sauvez l’espèce humaine qui court à sa perdition. La ladyz et le mec qui t’ont présenté le truc avaient l’air aussi barré que le fameux Jean-Louis. Au final, en grand fan, tu leur achètes les deux premiers tomes ! Tu voulais aussi faire l’acquisition la boule à facette mais visiblement elle refusait de se prostituer pour toi ! En tout cas, tu as dorénavant hâte de lire la suite des aventures du Biker interstellaire !

Tu commences donc à t’intéresser à l’ambiance. Pour l’occasion, ce n’est pas la grande salle du transbordeur et les gradins qui sont accessibles mais le « club transbo ». Les non-initiés seront peut être déçus, mais l’habitué que tu es se réjouit de ce choix. Putain, tu as fait tes meilleurs soirées dans cette petite salle. L’ambiance y est plus intime et les artistes sont vraiment proches du public. L’estrade est petite, il n’y a pas de videur, et le bar est à moins de cinq mètres (#rêveeveillé). Avec ton gang, tu écoutes Abstraxion et Moscoman pendant que la salle se remplit peu à peu. Tu bois paisiblement ta bière La salle est cool, tout le monde est heureux de chiller en cette belle soirée lyonnaise. NOTE : c’est la première fois que tu ne fais pas la queue pour aller aux commodités dans ce lieu : STREET  MASSIF !

 

Piégés dans la cage à oiseaux de You Man

 

Il est temps de te plonger dans le son, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Radio Nova n’a pas fait n’importe quoi dans le choix de la programmation. Les mecs ne sont pas là pour enfiler des perles mais bien pour éclater des ronds de chapeaux. Tu ne connaissais pas Moscoman, Grossière erreur ! Le mec est un monstre, il te retourne la salle qu’avec du neuf pour tes délicates oreilles. C’est aussi ça la magie des Nuits Sonores : quatre jours pour te faire découvrir de nouveaux artistes dans tous ces événements organisés de part et d’autres. Tu reprends donc une douce bière ambrée en finissant ce DJ set agréable. Dans très peu de temps, You Man va jouer, et tu as l’intime conviction que cela va être incroyable.

Tu as découvert ces mecs en 2014, quand ils ont sortit leur EP : « Restless ». Visiblement, Stéphane Huleux et Giacomo Di Falco, originaires de Calais, se connaissent et mixent depuis longtemps (Le nom définitif du groupe est juste apparu en 2013). En tout cas, il suffit d’écouter et de voir le clip de Birdcage pour comprendre à quel point les mecs maîtrisent leurs sujets : en musique comme en bordel mental. La musique qui t’a définitivement fait tomber amoureux du groupe se trouve également dans « Restless » : « Confusion« . Ce son porte bien son nom avec cette folie croissante, amené par ce bourdonnement incessant d’abeilles. Après ce premier essai largement réussi, You Man sort donc son premier album en novembre 2016 « Spectrum Of Love ». C’est une merveille, pas besoin d’en dire plus.

On y est enfin : après un échauffement intense avec Moscoman, les deux pélos de You Man arrivent sur la scène pour mixer. Alors autant y aller franco : tu es en train de voir le meilleur DJ Set de 2017. C’est le feu, tout simplement. Stéphane et Giacomo vivent leur musique à 100% : tu n’aurais jamais pensé qu’à Calais, un Duo aussi infernal émergerait dans l’électro. Le grand Giac saute comme un mouton enragé et va voir le public en dansant, pendant que Stéphane tient bien droite la barre du son. Ça fait plaisir de voir des DJ’s aussi vivants derrière leur matos. Même ton pote Hugo, qui écoute habituellement de la musique cubaine et qui se chausse à la halle aux chaussures (quel horreur), danse comme un mouton sous cocaïne.

Épilogue

 

Il est 1h du matin et la soirée se termine progressivement. Cela pourrait paraître tôt mais au vu du lendemain soir qui t’attend c’est parfait. Les mecs de You Man ont été impériaux ce soir. Ils t’ont retourné le bulbe pour pas un euro : MERCI Radio Nova, vous avez éclaté des ronds de chapeaux. Ton enveloppe corporelle est enfermée dans une automobile électrique mais ton esprit est bien resté dans la fameuse cage à oiseaux de You Man. Tu te réveilleras demain en réécoutant « Spectrum Of Love », tu iras l’après-midi t’échauffer à l’open air de l’Ayers Boat pour disputer la grand finale des Nuits Sonores dans les anciennes Usines Brandt de Gerland (ndlr : affaire à suivre).

 

Vladimir Colovray

 

Les Nuits Sonores
Leur page Facebook ici
Leur site internet ici

Le Transbordeur : 3, boulevard Stalingrad, 69100 Villeurbanne
Sa page Facebook ici
Son site internet ici

Laisser un commentaire

96 − 94 =