Navire Prod : tonnerre de Brest dans la culture lyonnaise

Alors que la plupart d’entre nous attendent d’ouvrir le premier volet de leur calendrier de l’avent, Kosmic se tape un sprint dans la course aux cadeaux artistiques. Ayant eu un vent d’Escale du côté de Navire Prod, la rédaction est allée naviguer aux alentours du Patchwork Café pour assister au deuxième événement du collectif d’artistes.

Emportés par la houle qui les traîne et les entraîne, ces joyeux lurons n’ont pas fini de faire parler d’eux ! Alors que notre chère ville lyonnaise rutile de talents divers et variés, ceux-là ont su trouver et créer leur pesant d’or pour sortir du lot : Navire Prod. Elaborée lors d’une douce nuit du printemps 2016, cette idée de monter un collectif est sortie comme un son de cloche de la bobèche des jeunes artistes : « Navire, c’est avant tout un groupe de potes », explique Evan, un des rappeurs à l’initiative du projet, « on s’est rendu compte du potentiel de création artistique incroyable qu’il y avait dans notre bande. Du coup, on a décidé de se servir des compétences de chacun dans un collectif pluridisciplinaire basé sur l’entraide ».

Au milieu de cette foule de capacités artistiques (du Rap en passant par l’illustration, le graff et la photographie), cette fratrie a voulu mettre tout ça en avant au  moyen de création d’événements (les Escales, qu’ils s’appellent) : « En lançant ce concept, le but était d’organiser des soirées qui mettent en lumière les talents de nos différents membres. » Pour ça, le Navire a su caler les petits plats dans les grands : en investissant des lieux atypiques de la ville lumière, ils ont pu, au moyen d’expositions-concerts, propulser sur les devants de la scène des artistes qui gagnent à être connus.


La culture à la lyonnaise


Après une grande première réussie au Café Galerie (Lyon 1er) en Janvier dernier, Navire Prod a décidé de s’amarrer cette fois-ci au Patchwork Café (Lyon 7e).
« Avec cette deuxième Escale, l’objectif était vraiment de faire entrer le public dans notre univers avec de l’art dans les yeux et les oreilles en simultané. Avec ça, chacun a pu s’identifier dans le travail des membres du collectif en appréciant à la fois cette sauce visuelle en parallèle d’un concert de Rap » . Pour la préparation de la sauce, le collectif a ainsi fait mijoter trois de leur congénères : Dups (photographe), Silka (illustratrice) et Aries (photographe/illustrateur). A travers leur travail, ces mousquetaires de l’art ont su créer une symbiose éclatante avec ce qu’il se passait au milieu de la pièce : un bon vieux concert de rap comme on les aime. Avec Héka au gouvernail, des rappeurs tels que Monsieur K, Evan… ont envoyé du lourd en jouant les marins de fortune à ses côté, le tout saupoudré d’une main de maître par les DJ’s Izen et Kamanugue.

Si le Rap prend entièrement la partie bâbord du bateau, à tribord et dans l’art visuel on reste dans l’éclectisme : « Notre univers va bien au-delà du street-art. On s’inspire de beaucoup de choses. Ca peut aller de l’image de la femme dans la société à la nature par exemple. Le Navire s’influence de tout, tout le temps. Le fait d’être un groupe qui s’apprécie de base facilite cette osmose omniprésente. » Et avec cette folle soirée, le collectif a donc su montrer que oui, on peut être jeune, talentueux et « vouloir dominer le monde (rires) ». Pour les prochaines Escales, toute cette clique nous promet d’ores et déjà de nouveaux concepts encore plus ambitieux (askip, « vous n’êtes pas prêts ») : « On veut que ça pète ! Nos esprits sont en permanence en ébullition. On veut embarquer un maximum de gens dans nos aventures et montrer que Lyon peut mettre des claques culturelles à n’importe quelle ville française en 2018 ! ». Mille sabords ! En attendant toute cette montée de fièvre, ne souhaitons qu’une seule chose : voir Navire Prod dériver sur le chemin de la réussite.


Aviva Nakache


Navire Prod : Leur page Facebook ici

Patchwork Café : 146 cours Gambetta, 69007 Lyon
Café Galerie : 19 rue Burdeau, 69001 Lyon

No Comments

Post a Comment

9 + 1 =