Dans sa caverne artistique digne de notre compère Ali Baba, la rédaction en ressort toujours plus de trésors. Ici pas besoin de « Sésame ouvre toi » ou autres formules alambiquées, Micro mega est sorti comme un son de cloche de sa cachette. Dans un univers Indie-Rock très prononcé, ce pimpant projet n’en a pas fini de surprendre.


Pur produit du réseau musical lyonnais, voici l’union impromptue et détonante de plusieurs acteurs de la scène locale. A l’initiative de Kevin Dall’Agnol, chanteur du groupe, Micro mega a commencé à prendre forme il y a de ça un peu plus d’un an, au détour d’un concert du groupe de blues-rock « Jack and the Giant Bean » : « J’en faisais partie depuis sept ans » se confie Kevin, « on tournait pas mal mais au bout d’un moment, j’ai voulu faire autre chose. J’ai fait mon dernier concert avec ce groupe en Décembre 2016 avec des remplaçants. C’est là que j’ai rencontré Simon* (basse) et Arthur** (batterie) qui sont montés sur scène avec moi. Le feeling est tout de suite passé. C’est là que je leur ai proposé Micro mega et ils ont dit oui ! Corentin** (clavier) et Eliott** (guitare) on rejoint l’équipe peu de temps après. »

Sortant ainsi des sentiers battus de ses premiers amours, le chanteur a opéré un virage à 180° (ça fait déjà du bon degré là) pour ce nouveau dessein, loin du blues-rock qu’il s’appropriait jusque là. Car oui, dans un « mix de Radiohead et de Bon Iver », le groupe déroule aujourd’hui un socle indie-rock gravitant autour de touches électroniques, pop et psychées. Le tout porté par une voix  à la fois aérienne et puissante. « C’est un peu le pot-pourri de l’Indie dans le bon sens du terme (rires). Plus sérieusement, le style à proprement parler est encore indéfini. On reste jeunes pour le moment, on est en train de se chercher. Le but c’est d’être discret pour qu’on ait le temps de se roder, mettre en place un véritable show scénique… Tout ce genre de choses. Jusqu’en Novembre, on va avoir des temps de résidence. Cela va nous permettre aussi d’élaborer de nouveaux titres et les arrangements qui vont avec. »


Messages personnels


Au moyen de morceaux pris à bras le corps dans un vécu personnel, Micro mega surfe également sur l’antithèse de son propre nom*** de manière à offrir au public un panel éclectique de compositions : « On a certaines choses qui sont vraiment très épurées à la MGMT où il y a très peu de paroles. Là où on cherche un peu la « catch phrase », le son percutant. D’un autre côté, on a des chansons beaucoup plus singulières, plus complexes, qui sont vraiment ancrées dans ce que j’ai pu vivre ».

Déversant ainsi de fortes émotions à coeur ouvert, Kevin a su trouver un juste équilibre dans l’élaboration de ses écrits. Un travail de longue haleine à la hauteur de son talent qui a finalement porté ses fruits  : « C’est difficile à écrire mais c’est plus facile à chanter et à interpréter (rires). J’ai mis du temps à affiner les choses. Avant, je ne me mettais pas de limites, je créais des morceaux qui étaient beaucoup trop longs. Ça m’a pris un paquet d’années mais j’ai appris qu’en choisissant les bonnes paroles, on a pas besoin de faire trois phrases parce que parfois avec un seul mot, on en dit déjà beaucoup. » Alors si jamais l’envie vous prend de recevoir une claque artistique (sans trop de violence bien sûr), vous aurez tout le loisir de venir voir cette belle clique demain, Jeudi 18 Janvier, au Kraspek Myzik à l’occasion du Plug & Play (une autre perle locale, Lux’s Dream, sera d’ailleurs de la partie). Dans le délire secousse émotionnelle et bonne ambiance, n’hésitez pas, il se peut que vous y trouviez votre compte.


Aviva Nakache

© Photo Couverture : Pauline Roset
© Photo Corps de l’article : Dubol Art


Micro mega – Les Membres : Kevin Dall’Agnol (chant), Arthur Caget (batterie), Corentin Coirault (clavier), Simon Bérard (basse) et Eliott Weingand (guitare)

Leur page Facebook ici
Retrouvez les sur Soundcloud

Kraspek Myzik : 20 montée Saint-Sébastien, 69001 Lyon

*Simon est aussi bassiste dans le groupe Moi-Je
** Arthur, Corentin et Eliott sont membres de Supa Dupa
*** « Micro mega, ça correspond à ce qui peut être très grand et très petit à la fois. »