Life is a bathroom and I am a boat : le succès dans le naufrage

La Kosmic Team a le nez creux, vous le savez, quand il s’agit de vous faire découvrir les perles de notre culture lyonnaise. Aujourd’hui, à l’occasion du retour au pays de son spectacle “ Life is a bathroom and I’m a boat ”, nous avons rencontré Ivan Gouillon, écrivain et comédien de son état.

 

Les débuts d’Ivan

Ce “ grand garçon de 47 ans qui fait le comédien à Lyon depuis [ses] 16/17 ans “ nous raconte qu’il ne se prédestinait pas du tout à cette folle carrière d’homme de scène : “ Avant j’étais plutôt attiré par la bande dessinée et la musique. Je chantais un peu, je jouais du piano et de la guitare. J’avais la prétention de croire que j’arriverais à percer sans travailler. C’était complètement absurde ! (rires) “ Ce jeune homme vaque donc à ses enfantines frasques : voyages, rencontres, désœuvrement… Mais voilà qu’aux aurores de ses 25 berges, notre comique est appelé à la rescousse pour remplacer au pied levé le rôle principal d’une pièce montée par une jeune compagnie d’amateurs. S’il avoue de lui-même qu’il y était “ très mauvais, une catastrophe “ (preuves à l’appui : une VHS précieusement gardée…), il nous confesse que cette expérience a fait naître en lui le goût de la scène et du public.
Notre showman décide donc de consacrer son temps et son énergie à sa passion renouvelée : “ Je me suis retrouvé à 25 ans, magasinier à l’aéroport Satolas (ndlr : aujourd’hui, l’aéroport Saint-Exupéry) pour me payer des cours de théâtre. J’ai commencé à travailler avec la Lily (ndlr : Ligue d’Improvisation Professionnelle Lyonnaise) dans les ateliers amateurs, puis dans les pros. Et en moins d’un an, j’ai monté mon statut d’intermittent ce qui m’a permis d’arrêter les petits jobs et de ne faire plus que ça.

 

Igor de la Cuesta y Villasalero Bukowski

C’est donc à cette époque que notre improvisateur hors pair se façonne un alter ego. “ Igor, je l’ai inventé en 2004 pour une soirée à la salle Rameau autour du cinéma et des musiques de films. A l’époque, j’étais déjà comédien à la LiLy et ils avaient fait appel à nous pour qu’on imagine des personnages du cinéma muet pour accueillir le public. “ Ce fut la première esquisse de ce personnage déjà fort en contraste : queue de pie et grimage noir et blanc typique des acteurs du cinéma de Buster Keaton ou encore Max Linder. Ce double, désormais bien réel, existe depuis maintenant 14 ans et ne cesse de s’étoffer.
Igor de la Cuesta est un personnage tout terrain : “ c’est mon Ziggy Stardust “ s’amuse-t-il. Il est impertinent, improvise sur tout et a l’âme d’un aventurier. Ivan Gouillon et Igor de la Cuesta seraient-ils une forme de duo à la David Bowie / Ziggy Stardust ? L’artiste nous avoue : “ Je n’ai pas encore franchi le cap où je pourrais être aussi audacieux qu’Igor dans la vraie vie. Je ne suis donc pas encore David Bowie. Mais c’est là, la seule différence entre lui et moi, autrement c’est pareil ! (rires)

 

La vie est une salle de bains et nous sommes des bateaux

C’est en 2014 (10 ans après la naissance d’Igor) qu’Ivan décide de raconter l’histoire déjà si atypique de son compagnon de route. “ Mon ami Olivier Rey (ndlr : metteur en scène et ancien directeur artistique du Lavoir Public) m’a mis au défi d’écrire un texte avec ce personnage et de le jouer 4 mois plus tard au Lavoir. ” Ni une, ni deux, le challenge est accepté : 3 mois pour écrire, 3 semaines pour apprendre le texte et 3 jours pour mettre en scène. Pari réussi sur tous les plans pour Ivan ! Mais de quoi ça s’agit au final ?
C’est l’histoire d’un gars un peu mystérieux, sans âge, dont la mère serait montreuse de serpent et son père, danseur étoile. Son histoire commence en 1912 la nuit de l’engloutissement du Titanic sur lequel il était chanteur de charme. Suite à cela, nous le suivons jusqu’en 2012 à travers sa vie : “ une succession de succès, de naufrages, de rencontres avec les personnages qui ont fait l’Histoire. “ Et Ivan de rajouter : “ On ne sait jamais si ce mec nous raconte des histoires, si c’est un fantôme, si c’est un gros mytho… Mais on peut peut-être avoir un embryon de réponse en fin de spectacle. Encore que c’est pas sûr. Je laisse planer le mystère, c’est important. (rires) 

 

Alors si vous souhaitez découvrir le premier volet de la trilogie (oui, oui, vous avez bien lu, la suite arrive bientôt) sur la vie de ce vieux brigand d’Igor, rendez-vous au Théâtre Comédie Odéon du 27 Mars au 7 Avril et embarquez avec le meilleur chanteur de salle de bains et son pianiste Boris vers des aventures rocambolesques !

 

 

Maddy Lefrançois

 

© Crédits photo : Fred Giroud (couverture) et Lucas Grenier (corps de texte)

Le lien vers l’événement ici
Théâtre Comédie Odéon : 6, rue Grôlée, Lyon 2ème

 

 

 

No Comments

Post a Comment

72 − 62 =