« La Mesure de l’Or » : un documentaire d’excellence au coeur du Bocuse d’Or

Une fois n’est pas coutume, la rédaction est allée jeter son dévolu sur la gastronomie française à travers le dernier docu-fiction de Spline Studio, “La Mesure de l’Or”. Une mise en lumière du candidat français du Bocuse d’Or, Matthieu Otto, un court-métrage signé Joris Fleurot.

 

L’histoire commence il y a moins d’un an, lorsque la team de Spline Studio (que l’on ne vous présente plus) propose une première vidéo pour les 30 ans de Winterhalter France* : « Ce film-là parlait de la réalisation d’une assiette parfaite » explique Joris, fondateur de Spline Studio. « Le but était de faire un film qui célèbre l’excellence avec les cuisiniers qui s’affairent pour la satisfaction du client. » La collaboration entre les deux fût telle que la marque décida de revenir vers lui, ce coup-ci avec un nouveau projet : en tant que partenaire prenium du Bocuse d’Or, le numéro 1 des solutions de lavage souhaitait marquer le coup en proposant une idée innovante autour de ce concours de renommée mondiale. Mais de quelle manière ? En dévoilant l’envers du décors de cette institution gastronomique. « On a fait des saynètes avec les Focus d’Or. Ce sont des interviews des différentes personnes de la team France, des courtes vidéos à destination du web en plus d’un docu-fiction. »
Ce docu-fiction nous embarque presque dans cette aventure hors du commun ! De la présélection des Bocuse à Paris jusqu’à son Auberge en Moselle, l’équipe de Spline Studio est entrée en immersion dans le quotidien du candidat français Matthieu Otto. « Au début, on n’était qu’un média parmi tant d’autres, donc forcément, c’était compliqué pour lui de nous ouvrir sa porte. Puis il a vu notre teaser et on a pu interroger son père et son chef, aller chez lui en Moselle. Les images de lui seul, on les a eu seulement après qu’il ait vu notre travail. Il a compris qu’on ne ferait pas n’importe quoi et qu’on comprenait ce qu’il faisait. »

 

 

Quand la musique vient mettre son grain de sel

 

L’oiseau ne tombant jamais bien loin du nid, notre réalisateur habitué du clip a choisi de traiter son docu-fiction sous un angle musical (que dis-je, orchestral !). “La volonté de faire ce parallèle vient d’une sensibilité qui est plutôt la mienne” confie Joris. “Il y a une réceptivité entre ces domaines et ça nous a paru important de la mettre en avant, d’autant plus que c’est une porte qu’on avait déjà commencé à ouvrir avec eux pour le premier film.
La comparaison entre la musique et cuisine gastronomique donne de la magie aux images. Même au-delà, elle rassemble ses deux arts en une seule et même thématique : l’excellence. Elle nous permet également de lever le voile sur Matthieu Otto, d’oublier la chemise et la toque pour découvrir un homme simple et solitaire. “De toutes façons à la fin, il sera seul devant son assiette. Même s’il a le sourire, tu vois très bien cette solitude intérieure. Ça se sent à des kilomètres qu’il désire s’isoler dans ce silence.” Le tout souligné par les compositions originales signées Clément Barou et Lucas Biguet-Mermet**, ne fait qu’accroître la puissance du documentaire et rend majestueuse cette entité qu’est le Bocuse d’Or depuis 1987.

La rédaction te donne  rendez-vous ce soir au Hard Rock Café, pour découvrir en avant-première ce docu-fiction, et comme disait si bien Paul Bocuse “Pour doubler le bonheur, il faut le partager” !

 

Inès Bourgeois

 

Spline Studio :
Leur page Facebook & leur site

Hard Rock Café :
1 Rue du Président Carnot
69002 Lyon

* MEMBRE DU BOCUSE D’OR® 2019 & Partenaire Premium de la Team France Bocuse d’Or

** The Toolshed Studio

No Comments

Post a Comment

36 − 33 =