La folie Naâman : au-delà des frontières du reggae

Au milieu du gratin musical qui nous régale depuis la rentrée, la rédaction s’en est servi une grosse part avec l’un des grands émissaires de la culture reggae de notre hexagone adorée : Naâman. Avec une ascension fulgurante, l’artiste est revenu tout en philosophie sur son parcours et son dernier album : Beyond.


Sacré personnage que nous avons là ! Une des révélations françaises de l’univers reggae des dix dernières années, le jeune normand Naâman n’en finit plus de surprendre et continue son envol à grands coups d’ailes (vous appelez ça voler ? Nous on appelle ça grandir avec panache). Dans un éternel état d’esprit conscient et positif, notre artiste se plaît à briser les frontières en faisant voyager sa musique « d’âme en âme ».

S’appropriant les codes du reggae jamaïcain des années 70, Naâman s’est surtout démarqué en les modernisant grâce à une « French Touch » élaborée sur un fond de hip-hop, de soul et d’une empreinte vocale inimitable. Dans un subtil mélange instrumental aux inspirations éclectiques (musique latine, urbaine et rythmique caribéennes…) il reflète, à travers ses morceaux et son flow, sa personnalité et sa philosophie de vie : « Je dirai que je fais de la musique qui essaye de réveiller l’individu » explique-t-il. « Le réveiller par rapport à ce qu’il a au fond de lui et ce qu’il est capable de faire, d’amener et surtout comment il est capable de le vivre ». Spontané et véritable dopé au positivisme, il fait également appel à chacun d’entre nous pour prendre conscience des valeurs que peut nous inculquer la vie : « On arrive tous à un moment où on prend conscience de notre existence. On se rend compte que la vie est magnifique et que c’est ensemble qu’il faut la vivre. Il faut que les gens fassent un travail sur eux-mêmes pour ensuite être attirés par les autres, tout ça suit une certaine logique ».


“ La chose la plus précieuse qu’on a, c’est le bonheur ”


Après « Deep Rockers (Back a Yard) » (2013) et « Ray Of Resistance » (2015), il est revenu en automne dernier avec un dernier chef d’oeuvre « Beyond ». Toujours influencé par sa vie et ses voyages, Naâman offre une ouverture d’esprit sans pareillle en apportant un nouveau souffle à la musique reggae. Surfant sans relâche sur son engagement à la poursuite du bonheur, il marque, dans cet opus, le point culminant de sa carrière à travers des textes poignants et d’autre plus légers, tous dirigés vers la même direction : un grand appel aux Good Vibes. « Quand on grandit, la chose la plus précieuse qu’on a, c’est le bonheur. Et ce bonheur, il est en chacun de nous, il ne bouge pas, il attend qu’on le libère. On est pas là pour se prendre la tête mais c’est vrai que ce n’est jamais facile de faire des choix et justement, le fait d’être heureux, s’en est un. C’est pour ça qu’il faut toujours se dire « ça va le faire » (rires) ».

Divulguant une énergie renversante sur scène, il a conquis son public avec sagesse et détermination. Surplombant maintenant le paysage du reggae hexagonal, cet homme de passion compte poursuivre son chemin vers un périple international. Propagateur de paix et diffuseur d’amour à temps complet, il opérera ses ultimes dates la semaine prochaine en terre française. Alors prêt pour une dernière claque au bon goût de Good Vibes ? Rendez-vous donc les 28 et 29 septembre au Trianon de Paris, Naâman promet de tirer sa révérence en apothéose en clamant encore et toujours, avec force et conviction, son adoration pour la vie, et surtout, surtout, pour son public.


Aviva Nakache
© Kay Malleon


Retrouvez Naâman sur Facebook, Youtube et Soundcloud
Le Trianon :  80 Boulevard de Rochechouart, 75018 Paris

No Comments

Post a Comment

+ 87 = 89