King Hifi : les grands princes de la culture Sound System

Alors que l’on accueille l’automne à bras ouverts, Kosmic garde l’esprit échauffé et s’acquière de nouveaux butins artistiques sur un rythme endiablé. C’est au détour du festival Démon D’Or 2016 à Poleymieux (tout là haut sur la colline), que la rédaction a retenu son attention sur King Hifi, collectif naviguant sur les flots du Sound System.


C’est presque sans aucun soucis et avec philosophie que l’histoire débute. Découlant d’une amitié de longue date, King Hifi pointe le bout de son nez en 2010 lorsque DopeShack (selector) et Keryo (operator) décident de fusionner leurs ardeurs et leurs talents pour former un groupe prêt à régner sur le royaume du Sound System. Après diverses collaborations et autres associations, le King Hifi représente aujourd’hui un collectif d’artistes solide et fraternel implanté dans la scène locale. « Notre crew est une grande famille », explique DopeShack, « Avec Keryo, on s’est rencontré en école d’ingénieur au Pays Basque, puis on a décidé de venir à Lyon parce que c’est ici que nous avions les contacts pour pouvoir jouer. Après, les autres nous ont rejoints au fur et à mesure. Il y’a d’abord eu Cookah et Likkle Ferguson, qui sont aujourd’hui nos MC, puis les membres de Mystik Mountains et enfin d’autres amis (selectors, ingénieurs sons…) qui ont adhéré au projet ».

Apparue à la fin des années 40 dans les ghettos de Kingston (Jamaïque), la culture Sound System s’est développée à travers le rejet d’une population pauvre et noire qui, faute de moyens pour des accès aux salles de spectacles, diffusait sa propre musique dans la rue. Avec leurs casquettes de DJ de demain, ces Jamaïcains furent ainsi les premiers à allier platines vinyles et hauts-parleurs artisanaux autour de « Street Party » (Ndlr : « Fêtes de rue », pour les non bilingues). Si au début ils jouaient une musique importée des Etats-Unis, ils ont su imposer leur propre style en y croisant cultures et musiques locales (calypso, ment…) avec un message fédérateur et militant, donnant naissance au premier réel format de Sound System.

 

pure-niceness-records

A la conquête d’un héritage


Prenant part à cet héritage, King Hifi construit son univers autour d’une approche plus moderne en s’inspirant d’émergences multigénérationnelles (valsant des années 50 à aujourd’hui) : du rock steady au roots, en passant par le digital et le dance hall, le tout porté par une ligne directrice reggae dub. Un voyage dans le temps appuyé par des compositions éclectiques : « On a beaucoup de morceaux qui évoquent ce qu’il peut t’arriver tous les jours, qui sont très terre à terre. Après c’est vrai que l’on aborde une culture qui a un héritage très lourd en terme de styles et de thèmes abordés. A ce niveau, on a des textes plus conscients qui peuvent parler de politique, de la précarité, de l’impact environnemental des industries, de la corruption, de la pauvreté… Des sujets vieux comme le reggae mais toujours d’actualité ». 

Avec plus de 40 dates au compteur, cette belle tribu compte également, depuis 2014, un label : Pure Niceness Record, qui vise à promouvoir et mettre en avant les artistes et producteurs « nouvelle génération » de la scène Sound System internationale. Avec un clip prévu pour la fin du mois, le King Hifi continue encore et toujours sa virée musicale au pays des amplis, et comptent bien faire de cette immensité baignée de lumière, son royaume.

 

Aviva Nakache

 

King Hifi – Les Membres : DopeShack (selector/MC), Keryo (operator), Cookah (MC), Likkle Ferguson (MC), Teuteu (n°1 boxman : logistique/maintenance), DubToine (Selector, Box Builder), Mystik Mountain…

Leur page Facebook ici
Ils ont aussi des chaîne Youtube et Souncloud

Pure Niceness Record :
Leur page Facebook et leur soundcloud

No Comments

Post a Comment

− 2 = 2