HangOyster : “ Slave “ un nouvel EP electronico-darko-rock

Fière de son festival de musiques électroniques, notre magnifique ville regorge également de pépites sonores à l’identité bien trempée. C’est le cas d’HangOyster, surprenant mélange entre darko-rock et disco boum boum. Aujourd’hui en trio, le groupe s’apprête à défendre “ Slave ” un nouveau disque porté par le single clipé façon Quentin Dupieux “ Apple in the Fridge “. Rencontre avec Jean-David et Théo, deux des trois têtes pensantes de ce projet hybride…

 

Au départ érigé par Jean-David Mimouni (chant, guitare, synthétiseurs) HangOyster a d’abord été pensé comme un groupe de rock : “ Le 1er EP a été fait à un moment où je voyais un live à 4 “ se confie JD. Aujourd’hui le son a évolué et les titres sont pensés pour trois musiciens avant tout producteurs : “ On vient tous de la musique électronique donc on a tous notre armada de synthétiseurs modulaires. On passe beaucoup de temps à tripper sur le son et à faire des patchs rocambolesques même si 90% du temps cela ne ressemble à rien ! (rires) “ Si celui que l’on surnomme aussi Justicierboum compose seul, il s’est entouré en studio comme en live des frangins lyonnais Rémi et Théo Das Neves aux machines pour apporter une autre dimension à ses morceaux. Véritable créateur d’orgues à Furbies dans l’âme, Théo (qui officie également dans Luje et Dalhas Umaï) s’illustre aussi par la création de ses propres synthétiseurs. Il peut alors les utiliser au gré de ses différents projets : “ C’est une approche directe. Si je veux faire tel genre de musique ou que je veux que cela sonne comme ça, je vais créer un instrument qui me permet de le faire… “ Enrichi par sa participation dans ses précédents projets PCKRZ et Strange Milk, JD peut aujourd’hui laisser s’exprimer librement son imaginaire musical et visuel même si cela reste un challenge pour lui : “ c’était terrifiant de passer frontman et ça l’est encore. J’avais jamais fait ça et je suis toujours moyennement à l’aise. Au final j’assume pleinement ce rôle et c’est assez naturel d’en être arrivé là… “

“J’ai le symbole de Blue Oyster Cult tatoué sur mon bras”

 

Selon notre guitar hero, Blue Oyster Cult est le point de départ de l’image du projet : “ quand j’étais gamin, j’écoutais beaucoup leurs cassettes et j’ai même leur symbole tatoué sur mon bras (rires). J’ai donc toujours voulu mettre “ oyster ” dans le nom de mon groupe. Comme je fais pas mal la fête j’avais aussi envie d’intégrer “ Hangover “ donc j’ai combiné les deux. “  A un nom alambiqué, la communication se doit de l’être également. Notre jeune lyonnais se base alors sur son humour absurde et barré qu’il pratiquait déjà sur son blog d’adolescent : “ je l’ai créé quand j’avais 15 ans et il est encore là. Il y a par exemple des photos de langoustes avec des textes qui n’ont aucun rapport à côté. “

L’univers visuel du clip de “ Apple in the Fridge “ n’est pas en reste. Fruit d’un travail acharné entre JD et l’équipe de Jafar Films, ce road trip d’une pomme jalonné d’épreuves façon Quentin Dupieux ne laisse pas indifférent. On se languit déjà de découvrir les prochaines vidéos nées de cette collaboration : “ je n’ai pas du tout les connaissances techniques quand j’imagine un clip. Pour Mathurin (vidéaste chez Jafar Films ndlr), ça lui parle tout de suite. Il voit les plans, la lumière, les mouvements et ce que l’on peut réaliser ou non. Souvent j’arrive avec un carnet qui liste toutes mes envies fantaisistes et on fait le tri dans tout cela…
Plein d’ambition, le trio se voit déjà sur la Main Stage de Rock en Seine avec MGMT en première partie car “ cela fait du bien de lancer des petits projets comme MGMT “ s’amuse-t-il. En attendant, vous pourrez retrouver nos trois foufous à la Marquise lors de leur release party le 8 mars. Vous aurez le plaisir d’écouter les magnifiques Luje et leur dream-pop en ouverture de cette soirée ainsi que Np Snow pour une fin de concert en mode techno… Ah, et on me souffle dans l’oreillette que cette party sera également le retour de Peter, la célèbre poupée gonflable d’HangOyster.

Samuel FERREIRA

© Crédit photo de couverture et photo dans l’article : Lucie Rimey Meille

HangOyster : Leur page Facebook
Leur chaîne YouTube

La Marquise : 20, quai Augagneur 69003 Lyon

 

No Comments

Post a Comment

+ 62 = 72