Fêtes himalayennes au Musée des Confluences : le témoignage unique d’une culture en voie de disparition

Une nouvelle exposition ouvre ses portes au Musée des Confluences de Lyon ce mardi 23 octobre, avec la promesse d’un voyage au cœur d’une civilisation méconnue du Pakistan, les Kalash.

L’histoire débute en 1976, étant fascinés par les écrits de Rudyard Kipling, trois lyonnais décident de se rendre au Nord du Pakistan pour rencontrer les 3000 membres formant la communauté Kalash. Viviane Lièvre, Jean-Yves Loude et Hervé Nègre tombent alors amoureux de cette civilisation à la temporalité cyclique et aux coutumes chamaniques, ils entament alors la création d’un fond documentaire formé d’écrits ethnologiques comme de photographies.

Après huit séjours et quinze années d’études approfondies, le trio parvient à réunir plus de 11 mètres linéaires d’une exposition unique sur cette culture, retraçant les us et coutumes de cette population à travers 18 000 diapositives. Leur donation permet au Musée des Confluences d’être le premier en France à mettre en lumière cette civilisation menacée.

Ayant toujours vécu dans un contexte géopolitique tendu, le conflit en Afghanistan menace dangereusement les Kalash, en supplément de leur particularité religieuse, étant le seul peuple païen de cette région rythmée par les conflits de religion.

Cette exposition offre une reconnaissance et une considération à cette communauté très éloignée de la notre, qui a su au fil des années conserver ses traditions si atypiques, retracées ici à travers de superbes clichés dans un parcours scénographique proposé par Gilles Mugnier.

 

Renaud Alouche

Musée des confluences :
86 quai Perrache, 69002 Lyon

© Crédit photos : Renaud Alouche

No Comments

Post a Comment

3 + 3 =