Festival Lumière : merci Jane Fonda, à l’année prochaine !

On aurait voulu que ce soit plus long ! Ce dimanche, la halle Tony Garnier accueillait la séance de clôture du Festival Lumière. L’occasion pour la lauréate Jane Fonda d’avoir une dernière standing ovation. Mais surtout un ultime instant pour célébrer tous ceux qui permettent depuis 10 éditions de fêter le cinéma à Lyon.

Des moments d’émotions et des stars, la halle Tony Garnier en a connu depuis sa création. Mais ce dimanche était tout de même particulier. La séance de clôture du Festival Lumière a rameuté bons nombres de personnes. Et quand Jane Fonda, lauréate de la 10ème édition du Festival Lumière, est montée sur scène, les 5000 personnes présentes n’ont fait qu’une pour l’applaudir. Après une semaine intense de cinéma, il fallait bien une dernière standing ovation pour cette grande dame qui a été « un deuxième soleil cette semaine et a ébloui le ciel de Lyon », dixit Thierry Frémaux. Pour lui rendre un dernier hommage, une vidéo retraçant sa carrière, mais aussi son engagement citoyen a été projeté. L’occasion de rappeler qu’en plus d’être une grande actrice, Jane Fonda est aussi une grande dame, osant toujours se lever face aux injustices et usant de sa voix pour dénoncer. Un combat qui fait encore plus écho aujourd’hui avec les différents mouvements pour les libertés de chacun. L’actrice aura d’ailleurs marqué ce festival avec une déclaration qui va rester dans les annales : « non est une phrase complète ». 

Quelques 800 bénévoles ont aidé sur le festival

Cette séance était aussi le moment de mettre en avant ceux qui permettent de faire vivre ce festival. Thierry Frémaux a comme toujours été un maître de cérémonie parfait, maniant les mots comme personne. Se présentant comme celui « qui est juste là pour parler sur scène », le directeur du festival a longuement remercié toute son équipe, ainsi que les quelques 800 bénévoles. Comme le veut la tradition, tous sont montés face au public pour avoir eux aussi droit à leur salve d’applaudissements. Au milieu de tout ce beau monde, Jane Fonda leur a rendu un vibrant hommage, ainsi qu’à la ville rhodanienne et ses habitants. « Ce festival a été un moment inoubliable pour moi. Je me sens en sécurité à Lyon, c’est une ville tellement calme et les Lyonnais sont tellement respectueux des autres… ».
Après avoir reçu quelques cadeaux, notamment un « lion de Lyon », la star américaine s’est exclamée « merci à vous, les Lyonnais ! Lyon, je reviendrais », avant de filer en courant pour aller attraper son train. A Kosmic, on se sent comme Jane Fonda aujourd’hui, on n’a pas de train à prendre, mais nous aussi, on reviendra au Festival Lumière. Pour la 11ème édition ! Mais avant ça, on a quand même bien profité de « Les raisins de la colère », dernier film projeté juste après tous ces beaux discours. Un ultime hommage, celui de Jane Fonda, à son père Henry Fonda, qui incarne magistralement le premier rôle dans ce chef d’œuvre. On vous le dit, on n’a pas fini d’en voir des chefs-d’oeuvres…


David Dufour

No Comments

Post a Comment

24 + = 30