« Fairy Tale #1 » de Wooden Beaver : une invitation à l’enchantement

Connaissez-vous le Castor en Bois le plus folk et le plus inspiré du monde ? Après son premier EP “Kumaris”, Wooden Beaver nous emmène dans un voyage intérieur plein de poésie avec “Fairy Tale #1”.

 

Cet EP de 2 titres est une invitation à un décollage immédiat vers une galaxie où le mot d’ordre est enchantement. Avec sa folk douce et poétique, Wooden Beaver nous fait entrer dans un monde empli de créatures légendaires et de fées où notre âme d’enfant est reine.
“Unicorn”, le premier titre, raconte l’histoire d’un jeune garçon qui part à la recherche d’une licorne sur son traîneau noir. Arrivée au bord d’un lac, et alors qu’il était près d’atteindre son but, la nuit fait place au petit matin et l’enfant se rend compte que ce n’était qu’un rêve. Mais le souvenir doux et rassurant de la licorne l’accompagne encore. On se retrouve très vite embarqués par la guitare et son thème tout en douceur ainsi que les quelques notes de piano qui viennent soutenir l’impression de songe éveillé et enfantin. Le morceau commence avec légèreté puis le refrain accueille la montée des nappes et de la guitare électrique. A ce moment-là, on ne se pose plus de questions, nous plongeons dans son conte de fées.
En parlant de fée, que dire de “Fairy” ? Dès les premiers accords, notre artiste nous transporte dans un monde entre le paisible et le sauvage. Ce morceau-ci raconte comment un homme donne son âme à une fée puis transmet l’âme de cette fée à son enfant. Avec des sonorités plus mélancoliques, Wooden Beaver nous emmène jusqu’à des contrées anciennes et sauvages. Il y a une dimension plus profonde et philosophique dans ce titre qui semble évoquer l’héritage et la transmission. Nous voilà face à quelque chose de sauvage, d’indompté et de libre.

 

Vous l’aurez compris, Wooden Beaver a décidé de nous faire voyager dans son univers de conte de fées, où les goblins et les trolls existent mais ne peuvent pas nous blesser. Prenant tour à tour la voix du narrateur et du personnage, il nous ensorcelle et nous laisse le plaisir de renouer avec nos âmes d’enfants.
Pour nous attraper tant auditivement que visuellement, notre amie s’est entouré d’une artiste que nous connaissons bien : Lena Mačka. La jeune dessinatrice nous ravit avec cette pochette au motif simple et doux mais qui remplit sa mission de provoquer notre questionnement et notre imaginaire.

 

Nous croirez-vous si l’on vous dit qu’il va y avoir une suite ? “Fairy Tale #2” arrivera à la fin de l’année 2018 et se composera de deux titres voire plus. Alors pour patienter, en attendant le nouveau passage de la comète féérique de Wooden Beaver, tu peux pré-commander un pack CD + Vinyle jusqu’au 4 Mai puis le retrouver en chair et en os lors d’un showcase à l’Away Hostel, le 17 Mai prochain.

 

Maddy Lefrançois

© Crédits illustration de couverture : Léna Mačka

Wooden Beaver : Facebook, Instagram, Spotify, Soundcloud et Youtube
Lena 
Mačka : Facebook et Instagram

Away Hostel  & Coffee Shop : 21, rue Alsace Lorraine, Lyon 1er

 

No Comments

Post a Comment

− 1 = 1