Combattant vents et marées à la recherche d’inspiration divine, la rédaction s’est laissé tenter par un artiste s’inscrivant sur la scène folk lyonnaise. A la croisée des chemins, Faïk s’est infiltré dans l’univers de Kosmic en arrosant nos tympans de belles litanies. Portrait.


Faïk, c’est à la fois la crème et la cerise sur le gâteau. Un subtile mélange pop-folk qui expose une fibre artistique étonnante et singulière. Après dix ans de péripéties musicales, un détour à l’ENM (Ecole Nationale de Musique) de Villeurbanne, et trois albums avec les Fake Oddity (groupe folk/rock lyonnais), Faïk décide de se projeter dans un projet solo. Et voila maintenant près d’un an qu’il nous mijote « Sharr Mountains », son premier EP personnel.

Après un passage dans le télécrochet « Nouvelle Star » en 2013 où il terminera dans le top 30, il se lance, une dizaines de compositions sous le bras et la tête capitonnée de projets, dans un tour d’Europe un an plus tard. Foulant les scènes turques (son pays d’origine), allemandes, tchèques, autrichiennes et autres kosovares, il souhaite, à travers ses textes, délivrer un message positif et unificateur : « J’écris beaucoup sur la recherche d’identité et la manière qu’on peut avoir pour se battre contre les obstacles. », se confie-t-il, « J’évoque également des thèmes universels comme l’amour. J’accorde aussi beaucoup d’importance à la liberté d’expression. En Turquie, l’autonomie artistique se fait rare. Avec mes chansons, je souhaite propager un discours optimiste et espère que cela pourra faire évoluer la situation ».


Une colonne vertébrale Folk


Avec une signature vocale qui tergiverse entre Jeff Buckley et Thom Yorke, Faïk combine avec justesse et conformité ses influences. Partant du registre folk, il distille, d’un titre à l’autre, des sonorités pop, country et orientales. Il déverse ainsi une sincérité poignante et saisissante qui s’exalte avec authenticité. Les deux pieds bien ancrés sur la scène locale, c’est sur les planches que l’artiste se dévoile le plus : « Sur scène, je me sens vraiment épanoui. Le public français est génial. J’ai tout de suite senti que j’étais le bienvenu et je dois dire que ça fait chaud au coeur. Bien sûr, les enregistrements, les studios… tout ça c’est important. Mais c’est quand on est face au public qu’on se développe et prend le plus de plaisir ».

Sous le label Neomme et managé par Eric Fillon de Mediatone, c’est entre sortie de clip et préparation de tournée que Faïk déballera son talent au Club Transbordeur ce 10 février pour « Le French Kiss de Faïk ». Il officialisera ainsi la sortie de son EP (toujours « Sharr Mountains »), et c’est accompagné d’acolytes musiciens (Sarah Mikovski, Buridane, Stereotypical Working Class et Grimme) , qu’il exposera son univers, valsant entre balades romantiques et couplets effervescents, à défaut de vous embrasser sur la bouche. 


Aviva Nakache


Sa page facebook ici

Il a aussi une chaîne Youtube

Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne : 46 Cours de la République, 69100 Villeurbanne
Médiatone : 29 Rue des Capucins, 69001 Lyon
Le Transbordeur : 3 Boulevard de Stalingrad, 69100 Villeurbanne