Delisle : come back dans l’indie-folk

En plein coeur de la décadence climatique, la rédaction continue, contre vents et marées (même si, on vous l’accorde, à -8000°C c’est pas facile) sa chasse aux trésors culturels. Dans une embardée musicale, on se l’est joué un tantinet nostalgique avec un des artistes précurseur de Kosmic : Greg. Anciennement The Postman Horse, l’artiste fait son grand retour avec un nouveau projet en trio : Delisle.


C’est qu’il en a fait du chemin depuis notre dernière entrevue ! Il y a deux ans, on faisait la rencontre de Greg, lead de The Postman Horse : un projet dessiné dans un univers folk/rock intimiste et envoûtant. Aujourd’hui, c’est sous une toute autre recette que notre artiste a opéré son come-back en terre Lyonnaise. « C’est une formule à trois » se confie-t-il, « J’ai été rejoint par Jeff, un batteur, et Julien, bassiste. C’était pour moi la suite logique. On est reparti sur la base des chansons que je faisais avant mais avec des bonus et des titres en plus. J’ai toujours un stock de musiques mais là on repart sur du neuf et on commence à composer à trois. On reste à peu près dans le même esprit mais en plus instrumentalisé. »

Avec un clip* et un album sorti début octobre (Sailors), le groupe Delisle marque le tournant du parcours déjà bien fourni du « Facteur Cheval ». Un chemin qu’il a su façonner, modeler et édifier à la manière des grands artistes : « On a bossé sur cette production durant ces deux dernières années. On est parti dans un studio dans la Drôme où l’on a fait les bases des instruments. Pour ce qui est du mixage, des voix et du mastering, tout a été fait chez moi. Ca a pris un peu de temps mais c’était volontaire aussi. On voulait vraiment quelque chose qui soit le plus abouti et le plus concret possible.* »

Nouvelle formule, deux esthétiques.


Dans cette quête de renouveau, les trois compères ont aussi la particularité de mettre un point d’honneur sur la différence entre ce qu’il se passe sur scène et en studio. « On a fait le choix de créer des styles distincts entre le live et l’album. Pour le disque, on s’est fait plaisir sur les arrangements. On a ajouté du violoncelle, du piano, du xylophone… Pour les concerts, le fait d’avoir une basse apporte énormément. On peut délivrer quelque chose de plus électrique, plus vivant, en quittant ce côté folk-intimiste qu’il y avait au départ. Ca nous permet de taper dans d’autres registres et d’inviter différents publics à venir nous voir. » Avec ces deux ans d’absence, on peut dire que le trio s’est octroyé un retour gagnant au sein de la grande famille musicale lyonnaise. Une famille qui n’a cependant pas attendu pour faire son petit bonhomme de chemin. Et ça, Greg s’en réjouit : « La scène locale est très riche ! Pour ce qui est de notre domaine, dans l’esthétique anglo-saxonne et pop-rock, il y a plein de choses qui émergent. J’ai pu voir des groupes qui font des trucs de super bonne qualité et j’espère vraiment qu’ils vont aller loin. Il y a de plus en plus de choses qui se passent et c’est hyper intéressant ! »

Face à la recrudescence musicale, Delisle compte bien faire de Lyon sa terre promise. Il y fera d’ailleurs une session d’écoute privée le 28 novembre avec le Band’Appart (pour le lieu, ça reste encore un mystère). Sinon, nos musiciens se feront un petit tour de France début Décembre avec des haltes à Reims (le 7), Lilles (le 8) et pour finir, Valenciennes (le 9). Pour ceux qui souhaitent s’éloigner de la foule de la Fête des Lumières tout en partageant un moment musical et convivial, foncez ! C’est le bon plan !


Aviva Nakache


Delisle : Leur Page Facebook ici
Leur site internet
Leur chaîne Youtube et Soundcloud

*le clip « Sailors » a été réalisé par Anne-Laure Etienne.

© Vincent Assié

No Comments

Post a Comment

6 + = 15