Chers concitoyens adeptes d’harmonies sonores et autres révélations musicales, c’est au coeur d’une abondance artistique que la rédaction s’est faîte conquérir par un groupe captivant fusant sur la scène pop/électronique lyonnaise : Collection.

On pourrait vous raconter l’histoire de Collection avec autant d’assurance que Père Castor dans ses plus beaux retranchements. Collection (à prononcer à la française s’il vous plait), c’est la rencontre de trois compères férus de musique depuis toujours. Février 2014, pendant que la ligne T1 de Lyon relie Debourg à Montrochet et que l’affaire Bygmalion commence à titiller les politiciens, Clément, Thibaut et Tom décident d’unir leurs talents et former un groupe perçant dans un univers pop/électronique déroutant.

Avec une moyenne d’âge flânant sur les 25 berges, ces pimpants musiciens déversent des titres bariolés de teintes acoustiques et électroniques. Partant d’une base de compositions concoctées sur un basse/guitare/batterie, ils ont choisi d’intégrer des samplers (instrument numérique qui enregistre des échantillons et les reproduit en leur appliquant des traitements électroniques), afin de véhiculer une opulence sonore abondante soigneusement élaborée : « On utilise pas mal de machines », se confie Thibaut, « Notre idée principale est de marier des sons « naturels » à des sons « fabriqués » afin de transmettre une richesse musicale nouvelle et surtout unique. »

Entre émotions et partage


Appartenant au label lyonnais AB Record, ils revendiquent la scène indépendante au profit de la grande machine commerciale : « Avec notre musique, ce qu’on veut, c’est transmettre ce qu’on ressent quand on joue, de partager… Le côté « jouer pour jouer » et juste faire de l’argent n’a pas forcément d’intérêt pour nous. Aujourd’hui, les gens ne vont pas forcément faire la démarche d’aller chercher la musique, d’écouter un nouveau groupe. Ils prennent ce qu’on leur sert et sont un peu passifs. En tant que groupe indépendant, on veut pallier à tout ça et montrer qu’on peut faire quelque chose de bon sans nécessairement passer à la radio ou à la télévision ».

Revendiquant avant tout le plaisir de jouer ensemble, c’est à travers des textes un poil torturés et songeurs que ces joyeux lurons transmettent un message basé sur l’émotion et le partage. C’est aussi avec une signature vocale saturée s’apparentant à Asa Tacone (Electric Guest) où encore A/J Jackson (Saint Motel) que le groupe met en avant un aspect tenaillé et réfléchi dans chacun des morceaux de « Misérable Miracle », leur premier album sorti en septembre 2015. Démontrant une belle complémentarité lorsqu’ils se retrouvent sur scène, chacun représente une pièce (de collection), une personnalité qui pose sa pierre à un édifice musical créatif singulièrement troublant et authentique. Battisse artistique que vous aurez tout le plaisir de venir voir et écouter pour le « Collection (Freak pop) On Tour ». Durant tout le mois de mars, ils fouleront les planches et sont déjà annoncés sur plus d’une dizaine de dates : Nuremberg, Bergamo, Strasbourg en passant par Châteauroux… Sans oublier notre chère terre Rhône-Alpine : le 17 mars à la Filatière d’Annecy (74), La Fabrique de Lescheraines (73) et La Triperie à Lyon.


Aviva Nakache


Collection – Les Membres : Clément (chant, guitare, sampler), Thibaut (basse, coeur, sampler), et Tom (batterie, sampler)

Leur page Facebook ici
Ils ont aussi une chaîne Youtube et Soundcloud

La Fabrique : Saint Martin, 73340 Lescheraines, France
La Triperie : 22 Rue Imbert Colomes, Lyon 1er

Plus d’infos sur la Filatière d’Annecy ici