Amis mélomanes bonjour! Au coeur d’une opulence musicale qui bombarde nos oreilles tous les quatre matins, Kosmic est tombé sous le charme de Charlie and the Soap OperaEntre funk, soul et pop, ces sept messieurs sont là, pour vous servir.


Voilà presque six ans maintenant que les Charlie and the Soap Opéra s’abattent sur scène. Formés à Lyon en janvier 2011 à l’initiative de Rémi Tchango (chanteur/pianiste et un poil charmeur), le groupe a tergiversé plus d’une fois entre Jam sessions et écumes des cafés-concert (et non pas des jours), avant d’accueillir à bras ouverts la notoriété. Et pour ça, ils ont su créer un personnage atypique et excentrique : Charlie.

Cessez donc de le chercher, nous avons (enfin) trouvé Charlie. Apprêté tel un dandy anglais des années 70, il a laissé de côté son éternelle marinière rouge et blanche au profit d’un chapeau (très) haut de forme : « J’adore le côté folklorique du funk américain », nous confie Rémi, « C’est un style où tout le monde est toujours dans un accoutrement un peu bizarre, c’est là que j’ai eu l’idée du chapeau. On a vite eu l’envie d’avoir un show visuel typique des groupes à l’ancienne où scéniquement et visuellement, il se passe toujours quelque chose. »

Entre bouleversement des émotions et retour de la pop


A travers ses morceaux, la bande à Charlie se dévoile en offrant une part de sentimentalité et d’émotions variées. En valsant d’un « Trouble Maker » attachant à un « When I’ll Be Back On My Feet » enflammé, ces artistes souhaitent faire refléter un aspect éclectique à l’album « Many People » (sortie officielle prévue le 30 octobre 2015). Une alchimie poétique qui vous transporte des orteils jusqu’aux pointes des cheveux (c’est peu dire). « On a envie que le public ressente différentes sensations quand il nous écoute. On souhaite trouver un compromis émotionnel pour que cela réfléchisse le courant de la vie de tous les jours ».

S’inspirant des quelques Ray Charles, Bill Withers et Jamiroquai (entre autres), le groupe s’inscrit sur un créneau musical très élargi. Très portée sur le côté soul/funk « qui transpire la Pop », cette clique de joyeux lurons combine des styles à la fois « old school » et modernes. « Toutes les influences sont importantes pour nous. On a pris conscience qu’en soul/funk, il y a peu d’artistes qui percent en France : Ben l’Oncle Soul, Electro Deluxe Du coup on tape un peu partout, en essayant de remettre la Pop au goût du jour. C’est dans cette optique là qu’on essaye de se démarquer et d’avancer. » Une démarcation que vous pourrez venir voir de vos propres yeux (où écouter avec vos oreilles, c’est selon) à l’occasion du French Kiss des Charlie and the Soap Opera le 21 octobre au Transbordeur à Villeurbanne. Kosmic vous le dit : nous sommes Charlie!


Aviva Nakache


Charlie and the Soap Opera : Les membres (et leur surnom) : Rémi Tchango : chant/piano (principal souffre douleur) – Alex Lefko : batterie (principal emmerdeur) – Jim Arthur : guitare/coeur (deuxième souffre douleur) – Julian Jan : guitare (troisième souffre douleur) – Mathieu Picard : bassiste (Dark Vador) – Thomas Seyssel : trompette (le papa) – Romain Langlais : saxophone (atout charme)

Leur page facebook ici

Le Transbordeur : 3 Boulevard de Stalingrad, 69100 Villeurbanne