Brume : le quatuor électro-pop le plus groovy de la ville

Toujours à l’affût des pépites locales, c’est dans l’intimité de la salle Léo Ferré que Kosmic découvrait l’univers de Brume, groupe lyonnais qui allie d’une main de maître l’électro à la pop, le tout teinté de sonorités résolument rétro. Un savant mélange des genres qui ne nous a pas laissé de marbre.

Derrière Brume se cachent 4 mecs : Clément au synthé, Thibaud à la guitare, Gauthier à la basse et Maxime à la gratte et au chant. Leurs débuts ? C’était il y 2 ans seulement et ils n’étaient alors que 2. « Avec Clément on avait déjà un groupe sur Grenoble puis on s’est dit qu’on monterait bien un projet tous les deux. On s’est mis à proder sur un ordi dans sa piaule et c’est comme ça que tout a commencé » nous raconte Maxime. 6 mois plus tard, Thibaut et Gauthier venaient agrandir la formation. En novembre dernier le quatuor dévoile son tout premier single « My Pride », morceau ultra catchy qui nous plonge dans un univers électro-pop très 80’s (qui n’est pas sans nous rappeler celui de Joy Division ou encore New Order pour ne citer qu’eux). Il ne nous aura pas fallu plus d’une écoute pour que les notes de ce titre pêchu restent coincées dans nos caboches. Nous étions conquises.

C’est avec un enthousiasme non dissimulé que l’on prend le chemin de la salle Léo Ferré ce soir d’Avril où ils jouent en première partie de Tit for Tat. On vous avoue avoir été interloquées à la lecture de la mention « set acoustique » à côté de leur nom. On avait hâte de voir ce que ça pouvait donner et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on n’a pas été déçues. « C’est notre deuxième session acoustique, pour nous c’est ultra intimidant, on a un peu l’impression de se mettre à nu » nous confie Maxime. « C’est aussi un moyen pour nous de montrer qu’on est capable d’être modulables, qu’on n’est pas juste un énième groupe de Lyon qui fait de la pop, qu’on est en mesure d’adapter nos morceaux et d’être créatifs. » Tous les membres du groupe s’accordent pour dire qu’il s’agit là d’un « sacré challenge, qui demande énormément de concentration et de boulot. » En passant d’une version électrique à acoustique tout en conservant leur univers, Brume opère un véritable tour de force. Avec 2 titres à leur actif, 2 clips réalisés par leurs soins, une dizaine de reprises et un 5 titres sur la route d’ici la rentrée, Brume espère bien se faire une place sur la scène lyonnaise. « C’est pas si facile que ça de jouer à Lyon quand tu débarques. Exister, c’est un peu le nerf de la guerre. » Si le chemin est encore long, le quatuor est prêt à en découdre.

On te laisse, en guise de mise en bouche, visionner leur dernier clip qui vient tout juste de sortir :

Morgane Nicolas

 

No Comments

Post a Comment

26 + = 32