“Boxes” l’émotion brute et touchante de Black Lilys

En décembre dernier on vous présentait ce duo à l’allure de papillon. Quelques mois plus tard, un premier album digne des plus beaux Attacus Atlas est sorti de sa chrysalide. Entre arrangements subtiles et émotion perceptible dès la première note, Black Lilys nous touche une nouvelle fois…

De l’art de manier les textures sonores, les deux frère et soeur s’amusent à créer un univers qui leur est propre. Chaque titre est un contraste bien défini entre les aigus déchirés de Camille et les graves vocaux et instrumentaux de Robin. Grâce à un mixage travaillé à la perfection, ce qui se dégage de ce large spectre est pleinement saisissant. Quel meilleur exemple que les harmonies de “ Wrong Timing “, “ Boxes “ ou de l’ouverture du disque “ Blood Ties ” pour illustrer cela. L’album est introduit de la plus belle des manières avec ce morceau. Mêlant rythmiques épiques, mélodies poignantes et violoncelle vibrant, cette entrée en matière pose le décor et marque le premier pas d’un émouvant parcours musical. Le titre éponyme “ Boxes “ fait figure d’hymne et porte cet album vers la grâce. Après l’introduction délicate faisant penser au premier album de the Do (“ A Mouthful ”), la patte des lyonnais reprend très vite le dessus lorsque le refrain résonne. Les percussions graves et lourdes ainsi que les chœurs bas viennent asseoir le groove tandis que celui-ci monte en crescendo dans l’intention et les arrangements pour finir en apothéose. Un vrai délice pour les oreilles.

L’apogée du lien fraternel se ressent dans “ Nightfall “, extrait typé London Grammar où Roby et Camy s’expriment en duo tout du long ainsi qu’avec “ Dust Of You “, ballade qu’on ne présente plus, véritable hommage intime et genèse du projet. Le coup de coeur de la rédaction se situe au niveau de la 6ème piste : “ Shelter ”. On sent là aussi l’influence du 1er album de Dan et Olivia, les deux têtes pensantes de the Do, mais cet instant plus tropical fonctionne comme une évidence. La voix de Camille résonnent comme un cantique rassembleur. Les partitions vocales sont magnifiques et les percussions sont aussi subtiles que nécessaires. On notera aussi plusieurs essais concluant : “ Istanbul “, touche la plus sombre de l’album, où l’orgue vient ajouter une dimension solennelle à ce titre déjà fort. “ Land of Soul “ se transforme en chapitre plus rock et marque l’épanouissement du rythme épique. “ Color of soul “ est quant à elle, la véritable corde sensible du disque où la jeune chanteuse ose les chuchotements et les mots tout en délicatesse. A écouter au casque pour une expérience gauche/droite qui sublime la démarche. “ Mama bi Mena “ vient clôturer ce 11 titres tout en exotisme et en douceur… On en redemande !

Retrouvez notre duo au Marché Gare le 17 mai pour la release party de ce magnifique premier album où chaque note est vécue, habitée, emplie d’émotion et vous touche au plus profond…

 

Samuel FERREIRA

© Crédit Cover : Anne-laure Etienne 

Black Lilys : Leur page Facebook
Leur chaîne Youtube

 » Boxes  » sur Spotify, Deezer, Inouïe Distribution

Marché Gare : 34 rue Casimir Périer 69002 Lyon

No Comments

Post a Comment

26 − = 16