“Les 3 coups” à l’espace Garcin : une “Sortie” fantastique

Trêve de galéjades et autres flemmingite aigüe engendrées par les vacances scolaires. Il est temps de reprendre du poil de la bête ! Pour ça, Kosmic pousse une nouvelle porte dans la culture lyonnaise en s’aventurant dans l’univers du Théâtre. C’est à l’espace Paul Garcin (Lyon 1er) que la rédaction a fait ses premiers pas dans le domaine avec une pièce dramatique jouée par la compagnie Les 3 Coups : La Sortie.

Samedi soir. Loin des concerts et autres joutes musicales habituelles, tu décides d’aller t’aventurer dans un tout autre registre culturel : le Théâtre (oui madame). Ça fait longtemps que tu n’y as pas mis les pieds. La dernière fois, c’était pour voir ton pote Antoine jouer le docteur Jouvence dans une pièce comique de Ruquier (Si c’était à refaire)… il y a quatre ans. Autant dire que c’est pas dans tes habitudes d’aller regarder le noble art de Molière. Mais tu te dis qu’un peu de changement, ça ne peut pas te faire de mal. Enfin bref. Tu prends ta joyeuse clique (Eli et Nawel, tes acolytes) et tes clacs direction : l’espace Paul Garcin !

Une pièce maniée à l’Italienne


Calée en plein coeur des pentes de la Croix Rousse, la Salle Paul Garcin accueille et invite régulièrement acteurs et baladins des temps modernes à alimenter le cercle culturel qu’englobe notre sainte terre lyonnaise. Pour ce soir, ce sont les vedettes « Les 3 Coups » qui s’y collent ! Fraîchement créée (2017), cette association, issue de la compagnie Soleluna, explore le théâtre « À l’italienne » ! Du drame à l’humour en passant par des personnage aussi attachants que diaboliques (niark niark niark), cette branche de la comédie a pour principal mot d’ordre : le paradoxe. C’est donc en suivant cette lignée que Giorgio Carpintieri (le fondateur) a voulu mettre en scène « le spectacle à la portée de tous ». Et pour aujourd’hui, c’est une pièce signée Michel Heim qui est au programme : La Sortie.

Cette œ
uvre retrace l’histoire d’Olivier Game, metteur en scène de renom, qui voudrait coûte que coûte mettre en action la nouvelle d’un auteur célèbre : Roberto Viaroma (si vous n’avez pas tout saisi, il s’agit bien de “La Sortie” comme nouvelle). Face au refus catégorique du monsieur, Olivier va alors utiliser le meilleur des moyens pour conquérir le cœur d’un homme : faire appel à une ambitieuse et séduisante comédienne (ici Tiphaine), pour faire pencher la balance en sa faveur… (Tu n’en dis pas plus car, oui, en tant que fan invétérée de séries, tu détestes le spoil.)


Tout là-haut sur la colline 


Parlons peu, parlons bien ! Tu arrives devant la salle pas aussi fraîche que tu l’aurais voulu (la montée des pentes de la Croix Rousse représente à elle toute seule ton sport pour la vie). Tu prends ta place et entres dans ce qui sera, le temps d’une soirée, un petit Olympia pour les stars du jour. Avec tes comparses, vous prenez possession du premier rang (Nawel enlève même ses chaussures pour faire fuir certains détracteurs). En attendant le lever de rideau, tu observes la foule qui se tient derrière toi : avec des jeunes et des moins jeunes, tu saisies tout de suite la nuance « à portée de tous ». Tu retrouves les traditionnelles personnes âgées qui se la jouent commères deux point zéro (« t’as vu la dernière publication de Micheline sur Facebook, elle devrait avoir honte ! »), les familles venues partager un moment cool et convivial (et accessoirement ne pas entendre les gosses gémir pendant une heure et demie) et même les adultes post-adolescents (tels que toi) prêts à rouler des mécaniques dans la sphère théâtrale (et pour une fois avoir l’air intelligent quand t’en parleras demain au bureau). Soudain, les lumière s’éteignent, les conversations s’estompent, tu t’installes en trombe dans ton siège… le spectacle peut commencer.

Tous en scène !


Dans un décor minimaliste et sobre (simple et efficace), les feux des projos se braquent sur les trois acteurs arrivant à tour de rôle. A travers son allure classe et sophistiquée, tu devines d’abord Olivier Game. S’en suit le personnage imposant et intimidant Roberto Viaroma (ici campé par Giorgio Carpintieri lui-même) et enfin Tiphaine, toute aussi pimpante et affriolante qu’elle puisse être. Au fil des scènes, les acteurs, en pleine forme ce soir, arrivent à subtiliser le sens de tes émotions. Un paradoxe qu’ils disaient ? Tu parles ! Un véritable ascenseur émotionnel ! Impressionnée par le jeu des acteurs, tu ne peux t’empêcher de croire à la véracité de leur propos (ohoh ohoh ohoh, tu les aimes “ à l’italienne). Dans un finish à couper le souffle (non, tu ne dévoileras rien), tu ne peux retenir tes applaudissements (t’hésites même à te lancer dans un bon youyou des familles). En sortant, tu vas inscrire un petit mot dans le Livre d’Or de l’association. Vient le moment fatidique où, croisant Maud Louis (l’actrice jouant Tiphaine), tu ne peux t’empêcher de faire ta groupie en la félicitant (les superlatifs sont tes meilleurs amis). Quand tu disais que ce n’était pas dans tes habitudes d’aller au théâtre, il semble bien que les trois loustiques t’ont converti. Après tout ça, tu peux être sûre d’une chose, c’est que ce soir, la compagnie aura fait d’une pierre, trois coups !  


Aviva Nakache


La compagnie “ Les 3 coups ” : Leur Page Facebook ici
Leur site internet ici

“ La Sortie “ de Michel Heim :
– Distribution : Joël Prudent (Olivier Game), Giorgio Carpintieri (Roberto Viaroma) et Maud Louis (Tiphaine Clément).
– Mise en scène : Hugo Verrecchia
– Conception Lumières : Patrick Maurel
– Costumes et décors : Miléna Tusa

Espace Paul Garcin : 7 impasse Flesselles, 69001 Lyon

No Comments

Post a Comment

− 1 = 2